Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Le grunge illuminé de pop de Big Deal.

Musique Le grunge illuminé de pop de Big Deal.

Publié par Tanguy, le 14 novembre 2013

june gloom

June Gloom
par Big Deal

Date de sortie : Eté 2013.

Site web : https://www.facebook.com/weareabigdeal

Après un premier album composé par le duo londonien Kacey Underwood et Alice Costelloe, Lights Out, le groupe revient agrémenté d’une section rythmique pour un deuxième opus, June Gloom.

Plus de consistance sonore donc, et un album grunge qui fait penser à Sonic Youth, The Kills ou encore Pavement. Seulement, le groupe ne se contente pas de faire du bruit et adoucit les mœurs à coup de pop, en ralentissant le rythme et posant des voix planantes sur les guitares saturées. On croirait parfois entendre Angus & Julia Stone et Grizzly Bear sur ces subtiles mélanges de violence et de tendresse mélancolique.

On savoure ainsi plusieurs ballades : Pillow, chanson empreinte de regrets et d’amertume, façon Hole, l’acoustique Pristine, digne des plus tristes chansons de rupture, ou encore, toujours dans le même registre noir et poétique, la complainte de Little Dipper.

Toutefois l’album comporte des morceaux plus sautillants : Swaping Spit et In Your Car, qui démontrent bien l’efficacité de l’ajout d’une batterie et d’une basse au sein des compositions. Dream Machines quant à la lui est sans doute le morceau le plus pop de l’album, ainsi que le plus coloré musicalement.

Le duo poursuit donc avec June Gloom sa recherche sonore, et gagne à la fois en maturité et en profondeur. A la fois sinistre, désespéré mais également aérien et subtile, l’album devrait confirmer le groupe auprès des fans du genre.

 

Synopsis :