Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Mayra Andrade envoute la Maroquinerie

Musique Mayra Andrade envoute la Maroquinerie

Publié par Nicolas Melan, le 5 juin 2014

mayra-andrade

par Mayra Andrade

Site web : http://www.mayra-andrade.com/

Mercredi 4 juin, la chanteuse francophone Mayra Andrade s’est produite à la Maroquinerie, à Paris. Retour sur un concert de world music chargé de convivialité.

Il est 19h10 lorsque nous arrivons devant l’entrée de la Maroquinerie. Déjà, il se profile une petite file d’attente qui, vingt minutes plus tard, se transforme en une masse tentaculaire d’humains envahissant le trottoir sur toute la longueur.

Les gens sont enthousiastes autour de nous et une émulation se développe « toi aussi t’es venu voir Mayra ? » ; témoignant de ce fait la proximité associée à l’image de la chanteuse Capverdienne Mayra Andrade.

Après une attente un peu plus longue que prévue, les portes s’ouvrent finalement. En quelques minutes la salle est bondée. Il est difficile de circuler lorsque la première partie débute. Natalia Doco, chanteuse Argentine, est seule sur scène, sa guitare à la main. Elle joue cinq, six morceaux avec simplicité et nous confie, enthousiaste, la sortie prochaine de son premier album. Souriante, rafraîchissante elle nous livre, en une demi-heure de set, ses compositions efficaces, teintées de pop et de reggae en concluant sur une sympathique reprise de Natural Mystic de Marley.

Après cela, un temps d’attente s’instaure tandis que la salle semble s’être encore gonflée de monde. Puis Mayra Andrade fait son entrée sur scène, accompagnée de ses musiciens, ils démarrent de plain-pied. Les premiers morceaux font figure d’échauffement. La demoiselle prend ses marques, ses yeux scrutent l’espace, elle est attentive. Et puis soudain, on bascule. Comme si tout le groupe s’était concerté, une énergie nouvelle traverse la salle, plus chaleureuse, plus intense. Mayra Andrade et sa formation sont passés à la vitesse supérieure. La chanteuse affirme sa présence. Elle s’approprie la scène. Les applaudissements ont doublé de volume et le dialogue entre Mayra et le public se met en branle. A partir de ce moment l’intimité se renforce, devient constante. L’audience est réceptive.

Sur les rythmes suaves et les mélodies voluptueuses, la chanteuse déploie ses plus belles vocalises, alternant portugais, français et anglais. Le live dure environ une heure et demi. Il est entrecoupé d’anecdotes, de dédicaces. Mayra, à la surprise de tous, n’est pas venue seule. Elle chante successivement en duo avec le musicien Pascal Danaé et la chanteuse Yael Naim. Les morceaux joués sont tirés des collaborations inclus sur son dernier album, Lovely Difficult(2013). Le concert se prolonge avec un rappel endiablé et un final a capela maitrisé.

Même si on peut ressentir une pointe d’orgueil dans les prises de parole de Mayra Andrade, la performance artistique reste à la hauteur. Pourvu que la chanteuse ne prenne pas la grosse tête dans les années à venir, c’est, il semblerait, la seule chose qui puisse lui faire du tort.

Synopsis :
http://www.youtube.com/watch?v=rL9QXx2pvio