Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Nocturne, Les Charmes de l’effroi “Toiles et Démences”

Littérature Nocturne, Les Charmes de l’effroi “Toiles et Démences”

Publié par Marc Bailly, le 3 février 2012

Deuxième recueil de “Nocturne”, fanzine franco-canadien orienté fantastique.

J’avais déjà critiqué ici même le premier numéro intitulé “Encre et Ténèbres”. Ce second se révèle tout aussi intéressant.

Dix nouvelles cette fois, toutes centrées sur le thème de la peinture. Brèves et souvent bien écrites, elles se laissent lire avec plaisir. Certaines sont même remarquables. De l’importance du modèle de Samia Dalha, par exemple, assez gore. Une autre relève d’un fantastique historique qui a tout pour me plaire : Le Bourreau de Bartimée de Stéphane-Paul Prat relate l’étonnante histoire d’Henry de Bartimée, nobliau vendéen qui s’adonne à la peinture. Férocement aveuglé par un républicain ivre, il retrouve plus tard miraculeusement son don artistique et…peint à nouveau. Un jour, un journaliste lui demande de dessiner le portrait de la dernière personne qu’il a “vue” avant son supplice : son bourreau… Carrément SF, Les Sentinelles de Tegenaria est un texte de Julie Conseil qui a certainement du lire La Planète Shayol de Cordwainer Smith. Elle emmène en effet le lecteur sur un monde-bagne des plus horribles. Et si le personnage sujet du fameux “Cri” d’Edvard Munch sortait subitement du tableau, que se passerait-il ? Tel est le sujet plutôt bien traité par Frédéric Gaillard dans Here I stand and face the rain. La toile d’un vieux cinéma pourri est-elle aussi terrifiante que la toile de Munch ? Elle le deviendra dans Le dernier cinéma sur la gauche de Nicolas Handfield.

Une belle brochette de jeunes auteurs prometteurs, qui réussissent à briller par des textes très courts. Le coordinateur du fanzine, Sébastien Mazas, nous promet un troisième numéro : “Griffes et Décrépitudes”. Nous l’attendons avec impatience.

www.nocturne-cde.com

Nocturne, Les Charmes de l’effroi n°3 “Toiles et Démences”, Books On Demand, Paris 2011 (www.bod.fr), 60p., 6 euros.

Bruno Peeters