Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Contrôle d’identités à l’Espace Magh du 07 mai au 09 mai

Bruxelles Contrôle d’identités à l’Espace Magh du 07 mai au 09 mai

Publié par Marie Eve Standaert, le 8 mai 2015

Facebook-20150508-033522

Contrôle d'identités

Mise en scène par Ilyas Mettioui
Avec Bruno Borsu, Martin Goossens, Zoé Janssens, Taïla Onraedt, Ilyas Mettioui, Alex Moyroud et Pauline Goerger

Compagnie : Le boréal

Durée : Environ 2h (sans entracte)

Synopsis :

Je suis né en Belgique, je suis donc Belge. Mes parents sont nés au Maroc et je suis donc Marocain. J’ai vécu au Mexique pendant presqu’un an, du coup je suis Mexicain. En 98, j’ai été Brésilien pendant la coupe du monde, même si à la mi-temps de la finale je suis devenu Français. À 3-0, j’étais même fier de l’être. Sur mon scooter, quand je mets mes Ray-ban je me sens Italien. Le mur de Berlin est tombé, j’avais 1 an et j’étais Allemand. Par contre pendant la seconde guerre mondiale je n’étais pas Allemand. Puis un jour, on m’a dit que j’avais tort.

Et sinon, pour toi, c’est quoi être belge ?

A priori, la question semble relativement anodine. Pourtant, en y regardant d’un peu plus près, elle est beaucoup plus complexe. Elle soulève également d’autres interrogations. Notre nationalité définit-elle notre identité ? Et cette identité, doit-elle toujours s’appréhender au singulier ? Ne peut-on pas avoir une identité plurielle ? Tel est le point de départ de « Contrôle d’identité ». Mais la réflexion ne s’arrête pas là. Bientôt, elle nous entraine vers l’intime et ces incertitudes.

La problématique est traitée sur un ton plutôt léger et avec dérision. Pour autant, le spectacle fait tomber tous les tabous et aborde les questions en profondeur. Aucune réponse toute faite et livrée bien emballée. Ici, c’est le spectateur qui trouve ces réponses en lui. Le public est bel et bien central et la mise en scène en témoigne d’ailleurs avec finesse.

Entre spectacle multidisciplinaire (avec un très joli travail de la vidéo), manifeste pour la tolérance et l’ouverture et comédie, « Contrôle d’identités » ne vous laissera ni insensible, ni indemne. Parce que oui, on rit mais on réfléchit aussi.

À mettre devant tous les yeux, sans distinction d’âge, d’origine ethnique ou socio-économique.