Gagner et Perdre, de Samuel Beckett, à partir du 27 janvier au Varia

Publié par , le 27 janvier 2015

dead

critique de la pièce:

Samuel Beckett, « gagner et perdre » au théâtre Varia c’est: trois cruches au sens propre et figuré! Trois voix qui parlent, ensemble à l’unisson ou en superposition ou bien chacune son tour de tout, de rien, des deux; mais aussi trois jarres desquelles sortent, résonnent des mots, phrases construites parfois, déconstruites souvent! Les lumières participent grandement au dynamisme de ces échanges cohérents ou non! Les intermèdes musicaux favorisent l’adhésion du spectateur qui se raccroche à une performance professionnelle sans fausses notes! Se raccroche oui car l’abstraction, l’absurdité propre à Beckett et la construction du spectacle en 3 saynètes, rendent la pièce dure à suivre pour âme non aiguisée!Je soulignerai enfin une mise en scène chorégraphiée, minutée maîtrisée!

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...