« J’aime beaucoup ce que vous faîtes » au Café de la Gare de Paris

Publié par Elzie Obiang, le 10 décembre 2014

vz-FE339AC8-EAF1-4602-B8B3-5ACF92F9E260

Pierre et Marie se rendent chez leurs vieux amis Carole et Charles pour un week end d’anthologie. Suite à une erreur de manipulation, le cadre idyllique de ce week-end va virer au cauchemar. Le vice de l’hypocrisie va éclater au grand jour, tout comme celui du jeu et de la perversité puisque Carole et Charles après avoir appris la vérité sur ce que pensaient leurs meilleurs amis d’eux, décident de les recevoir quand même pour s’amuser un peu…

Ce comique de situation (où les personnages savent ce que pensent les autres personnages d’eux mais font semblant de ne pas le savoir) est un délice pour le spectateur, qui tient, lui, une place privilégiée. A cela s’ajoute une autre forme de comique (un peu plus facile certes), celui de la caricature car il va sans dire que les personnages sont sur-stéréotypés : les parisiens snobs et hypocrites, attirés uniquement par l’argent et le prestige d’un côté et de l’autre, les provinciaux à l’allure négligée, lui regardant du porno et elle essayant tant bien que mal d’imiter le style de vie bobo des gens de la capitale. Les spectateurs s’identifient alors automatiquement à l’un des deux couples où en tout cas en reconnaissent les différents traits caricaturaux. On rigole franchement et facilement devant cette pièce sans prétention de Carole Greep, dans ce célèbre café-théâtre parisien.

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...