Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Kafka, les années Felice, de Alexis Van Stratum, au théâtre de la vie, à partir du 19 mai

Théâtre des Riches Claires Kafka, les années Felice, de Alexis Van Stratum, au théâtre de la vie, à partir du 19 mai

Publié par Sophie, le 3 mai 2015

__782FEA29F474B75F6CA41CFD

Kafka, les années Felice

Une pièce de Alexis Van Stratum
Mise en scène par Alexis van Stratum
Avec Anthony Sourdeau, Léonor Bailleul, Joseph-Emmanuel Biscardi, Paul Gerimon, Nicole Colchat, France Renard

Compagnie : ARS LYRICA

Synopsis :

Prague 1912, Franz Kafka a 29 ans et vit toujours chez ses parents avec lesquels il maintient une relation tendue. Il travaille pour une compagnie d’assurances contre les accidents du travail et la nuit, il écrit.
Un jour, il fait la connaissance de Felice Bauer avec qui il entretiendra une relation principalement épistolaire pendant 5 ans. Attraction, répulsion, dépendance, indécision, désespoir, angoisse face à l’engagement, sentiments de culpabilité et mépris de soi seront les principales thématiques de leurs lettres. Cette étrange liaison ne serait qu’anecdotique si elle n’avait pas été à la base de l’écriture des plus grandes œuvres de l’écrivain : le Verdict, la Métamorphose et surtout le Procès.

Kafka, les années Felice est une œuvre musicale inédite basée sur l’œuvre et la vie d’un des plus grands écrivains du XXème siècle.

Le spectacle musical est une forme rare sur la scène francophone belge. Inspiré par la Comédie Musicale anglosaxonne et l’opéra-rock, Kafka, les années Felice est un objet théâtral avant tout. Initié par Xavier Mouffe, parolier, et orchestré par Alexis Van Stratum, metteur en scène et comédien, Kafka, les années Felice est un spectacle original à ne pas manquer.

critique de la pièce:
La voix de Kafka est portée sur scène par une troupe de comédiens audacieux qui chantent littéralement une partie de la vie de l’écrivain, celle virevoltante de sa rencontre avec la jeune Berlinoise Fraulein Felice Bauer. On assiste donc à une sorte de pièce de théâtre documentaire rythmé par des saynètes poignantes par leur thème (relation filiale frustrée, le conflit solitude/mariage, la rencontre amoureuse liée à la dépendance, l’impatience, l’indécision, la folie, …), habité avec brio par des solos, duos, chœurs. Cette approche nouvelle nous immerge dans le tournoiement émotionnelle et spirituelle du génie littéraire. Cerise sur le gâteau : des extraits de ses œuvres majeures pour ravivant en moi le désir de dévorer ses écrits kafkaïens!