Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » « Katzelmacher », de Fassbinder, au théâtre Océan Nord, mis en scène par Ledicia Garcia, à partir du 13 janvier

Ocean Nord « Katzelmacher », de Fassbinder, au théâtre Océan Nord, mis en scène par Ledicia Garcia, à partir du 13 janvier

Publié par Sophie, le 17 janvier 2015

K

KATZELMACHER

Une pièce de Ledicia Garcia
Mise en scène par Ledicia Garcia
Avec Elsa Guénot, Virginie Kaiser, Clément Longueville, Nicolas Mouzet Tagawa, Nicolas Patouraux, Éline Schumacher, Simon Vialle, Chloé Winkel et Ledicia Garcia

Synopsis :

Dans une petite bourgade inerte, une bande de jeunes de la middle class allemande des année 70 s’ennuie. C’est alors qu’arrive un travailleur immigré. Son arrivée vient chambouler le quotidien de ce petit microcosme ronflant. Ainsi, l’étranger fascine ; il cristallise nos peurs et incarne nos fantasmes… C’est pourquoi on le séduit, on l’insulte et on le tabasse. Puis on l’intègre. Et ainsi de suite. Ledicia Garcia et son équipe de jeunes comédiens explorent en profondeur les mécanismes d’exclusion des étrangers dans nos sociétés néolibérales en pleine crise économique. Parallèlement à l’intrigue principale se dessine le parcours singulier de chaque personnage. Chacun a ses rêves et ses ratés. Chacun y va de son petit mot sur la société. Le texte ne manque jamais d’humour. Et on rit jaune… les piliers du monde bourgeois passent à la moulinette : travail, famille, patrie, religion ; les fondations sont ébranlées les unes derrière les autres.

critique de la pièce:

un village « industriel »?,
une bande de jeunes « désoeuvrés »?,
une décennie: les années 70!
un « katzelmacher », bouc émissaire en allemand!
donnent les ingrédients d’une fable, celle de l’ennui, de l’élément perturbateur qui rompt cet ennui, attise les peurs
et bouleverse les tranquilles unions et conventions établies.
Une génération caricaturée certes, mais de façon interpellante et même touchante, tiraillée entre l’envie, le fantasme d’un ailleurs et la peur de l’inconnu, de cet ailleurs justement, et de l’autre aussi. Le sujet parle, crie, danse une réalité profonde dans ce spectacle pluridisciplinaire très rythmé dès le lever du rideau! Les comédiens présentent des morphologies, des tempéraments, des mouvements bien à eux qui donnent de l’individualité à chacun d’eux et donnent plus de pertinence et de consistance à cette pièce, pièce de vie, vie de société, vie de clan, vie enclin à éclater au moindre changement, à la moindre venue, inconvenue.
Un spectacle non convenu qui tient en haleine et comme le veut la metteur en scène « raconte une histoire pour accompagner une pensée ».