Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » La pièce à deux personnages, du 19 au 30 novembre

Ocean Nord La pièce à deux personnages, du 19 au 30 novembre

Publié par Sophie, le 16 septembre 2013

piece a deux personnage

La pièce à deux personnages

Une pièce de Tennessee Williams
Mise en scène par Sarah Siré
Avec Mathilde Lefèvre Simon Duprez

Synopsis :

Felice a écrit La pièce à deux personnages qu’il joue avec sa sœur Clare dans une ville perdue au milieu d’une Europe fantomatique. Ces deux figures marginales semblent être enfermées dans un théâtre-sépulcre. L’un et l’autre retraversent la scène-clef de leur histoire pour mieux se saisir de leur vie. Les ombres des puissances extérieures hantent les lieux et Tennessee Williams les transcende avec toute la force de son humour ravageur et sa soif d’amour éternel.

critique de théâtre:
« La pièce à deux personnages » est un titre déboussolant: à la fois il précise que nous sommes au cœur d’un duo et en même temps une neutralité, abstraction reste planante! C’est cette double face qui m’a marquée!
On vogue donc entre la transposition en fiction de la relation fraternelle, voire fusionnelle, de Tenessee et Rose Williams, dans la pièce Felice et Clare, et une intrigue où les actes sont noueux, désordonnés! D’autant plus que cela se passe dans un décor aux touches Surréalistes, à la Dali, énigmatique, onirique même, qui vascille entre deux mondes:
-un extérieur aride symbolisé par le sable, couleur terre de Sienne, couleur de sang, couleur de terrain de jeu, de lutte et les tournesols géants brûlés par la sécheresse, l’aridité
-un intérieur aux éléments épars: un combiné -qui relie aux jugements des voisins? des chrétiens?, une porte américaine pas tout à fait opaque, qui semble permettre une relation vers l’autre, en dehors de ses propres mots/maux mais peut-être vers d’autres troubles!
La folie du lieu, des liens, nous donne à voir la représentation, théâtre dans le théâtre volontairement montré, d’une famille paradoxalement explosée depuis la mort tragique des parents mais aussi tellement soudée, peut-être d’autant plus, la fratrie inséparable à la fois passionnée, bienveillante et rageuse qui combat les fantômes de l’un, de l’autre, des lieux.
Cette performance sort de l’ordinaire et nous sort de notre tranquillité habituelle! Les deux comédiens restent continuellement habités par leurs personnages et donnent à cette pièce une voix déroutante, et une voie hors du commun au deuil, à la culpabilité que l’amour familial tente de guérir tant bien que mal!