Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » « Le repas des fauves », du 21 octobre au 15 novembre au Théâtre des Galeries: à savourer!

Théâtre des Galeries « Le repas des fauves », du 21 octobre au 15 novembre au Théâtre des Galeries: à savourer!

Publié par Vina Nguyen, le 27 octobre 2015

Le repas des fauves

Une pièce de Vahé Katcha
Mise en scène par Alexis Goslain
Avec Christel Pedrinelli, Stéphanie Van Vyve, Denis Carpentier, Marc De Roy, Dominique Rongvaux, Fabrice Taitsch, Lucas Tavernier, Michel Poncelet

Durée : 2h (avec entracte)

Synopsis :

En 1942, dans une ville de la banlieue parisienne, Victor a réuni des amis, malgré les restrictions de l’Occupation, pour fêter l’anniversaire de sa femme Sophie. La soirée conviviale est brutalement interrompue par des coups de feu au-dehors; deux officiers allemands sont abattus. Le commandant SS Kaubach surgit dans l’appartement et exige deux otages pour suppléer les coupables en fuite. Les convives disposent de deux heures pour les choisir parmi eux…

 

Critique:

En décidant d’aller voir la pièce, j’avais comme le sentiment que je n’allais pas être déçue. Tous les ingrédients étaient réunis pour me faire passer un moment de théâtre comme je les aime: un scénario bien ficelé, des personnages haut en couleurs, mais aussi la nature humaine dans ce qu’elle a de plus intéressant lorsqu’elle est poussée dans ses derniers retranchements, un contexte historique certes horrible mais des plus passionnants quand même et bien sûr… de l’humour noir.

Et pour cause, j’ai fort aimé ce huis-clos haletant qui a su mêler avec justesse à la fois divertissement, suspense et drame. Les acteurs, tous très convaincants, ont su apporter, avec un jeu précis et naturel, une réelle densité et profondeur à leur personnage. Au gré des rebondissements et des retournements de situation, les masques tombent peu à peu : les opportunismes et culpabilités refont surface, dévoilant tantôt la lâcheté des uns, tantôt le courage des autres… avec une question: jusqu’où la peur nous transforme ?

 

Vina Nguyen