Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Les jambes de la pianiste, à partir du 3 février, au théâtre des Riches Claires

Théâtre des Riches Claires Les jambes de la pianiste, à partir du 3 février, au théâtre des Riches Claires

Publié par Sophie, le 27 janvier 2015

thumb_les_jambes_de_la_pianiste_200x200

Les jambes de la pianiste

Une pièce de Peter Savel, Claudio Bernardo, Léonore Guy.
Avec Léonore Guy (danse) et Anne Vandewalle (piano).

Compagnie : Cie LEG–Léonore Guy.

Synopsis :

Triptyque en forme de récital dansé, « Les jambes de la pianiste » décline trois morceaux de musique classique en trois tableaux non-classiques.

Mozart est Italien.
Les bras s’ouvrent, les mains pensent, les têtes volent. Mozart s’immisce dans le quotidien de deux amies.

Faust.
Schubert reflète-t-il l’obscurité ou la clarté, Méphistophélès ou Marguerite? Faust devient un jeu de miroirs entre la pianiste et la danseuse.

Beatus Fatum.
Un moment musical introspectif et un tonnant prélude de Rachmaninov où la danse fait corps avec la musique.

critique de la pièce:

Le public entre dans la salle et attend le début du spectacle.
Quand commence-t-il? Quand le public prête attention à ce qu’il se passe! Que se passe-t-il?
Au premier rang, de dos, deux femmes gesticulent, s’articulent, essayent de rejoindre de façon ralentie et saccadée le piano qui siège au centre de la scène.
De dos, on découvre deux corps, un rythme et soudain un air de Schubert, une légende, celle de Faust, une série de mouvements chorégraphiés. On vacille du mécanique au naturel, de la logique à l’absurde, du poétique au loufoque. Je n’ai pas vu le temps passé: il file au gré de la musique et de la danse qui se déploient sous mes yeux. Je perçois le sens des gestes, des airs grâce à quelques indices confiés, symbolisés ou suggérés. Ce duo, de danse contemporaine et de musique classique, m’intrigue, m’attire ! Je deviens une spectatrice surprise et séduite ainsi je vous conseille ce spectacle de jambes, de piano, de femmes en scène!