Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » « Obsolète » encore deux soirs au Petit Varia

Varia « Obsolète » encore deux soirs au Petit Varia

Publié par Luigi, le 27 avril 2016

Impression

Obsolète

Une pièce de Alice Hubball, Marie Lecomte et Hervé Piron
Mise en scène par Alice Hubball, Marie Lecomte et Hervé Piron
Avec Alice Hubball, Marie Lecomte et Hervé Piron

Compagnie : Théâtre Varia et Théâtre de l'Ancre (avec le collectif ( http://varia.be/obsolete/ )

Durée : 1h15 (sans entracte)

Synopsis :

Alice, Marie et Hervé culpabilisent dans leur cuisine. Ils entendent chaque jour que le monde va mal, que la planète se réchauffe, que l’air est de moins en moins respirable, que les riches sont plus riches, les pauvres plus pauvres, et eux, tout ce qu’ils trouvent à faire c’est trier leurs déchets, remplacer leurs vieilles ampoules par des leds, traquer les labels bio sur les étiquettes, signer des pétitions sur Avaaz.org et les forwarder à leurs contacts.

Ils n’en peuvent plus de la pression morale. Ils n’en peuvent plus d’enfiler un jean bon marché de H&M, non éthique et délavé au Bengladesh, pour sauter dans leur Renault Twingo diesel et aller manger des sushis au thon industriels. Ils n’en peuvent plus de ce futur qu’on leur brandit sous le nez depuis qu’ils sont petits comme étant un futur bousillé. Ils veulent se confronter à lui, ils en rêvent, ils y aspirent, même si la vie doit être apocalyptique, pour enfin, devenir conséquents et agir.

Et les voilà – magie du théâtre – après « La grande coupure », héros pleins d’énergie, humains prêts à ne reculer devant aucun sacrifice et acteurs au centre de toutes les attentions. Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

Quand des individus contribuent à la collectivité, ils comprennent plus facilement le monde qui les entoure. Ils commencent à se soucier de ce qui se passe dans la société. En grandissant, ils ont envie d’améliorer les choses dans le monde. C’est de ce constat que partent les trois auteurs/metteurs en scène/comédiens de ce spectacle. Mais les vrais ennuis commencent…

Car comment être 100% intègre ? Ici, on ne parle pas des ennuyeux noms TAFTA, TiSA, ACS, TTIP, GMT ou AECG mais bien d’exemples concrets du quotidien. Les marques bon marché font fabriquer leurs vêtements en Chine et au Bangladesh (bientôt en Inde qui va aussi casser les prix) mais acheter du made in Belgium coûte un bras. L’Ice Tea Green a si bon goût mais c’est aux mains de Monsanto. La lumière de maison remplace celle du soleil en plein hiver et permet une luminothérapie essentielle… mais on nous demande de réduire notre empreinte écologique, bon sang de bon soir !

Le spectacle existe cependant pour nous faire comprendre que nous avons le choix. Le pouvoir reste aux mains du consommateur. Avec juste quelques accessoires, un jeu naturel – et parfois hystérique pour faire comprendre l’urgence – mais surtout un écran géant diffusant des informations à faire froid dans le dos, le trio de choc nous permet de passer un très bon moment. On rit beaucoup… mais surtout jaune en sortant de la salle. C’est dur d’avoir conscience.

 

Le spectacle se joue encore ce soir et demain à 20h.

 

Luigi Lattuca