Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Qu’est-ce qui vous attend au Théâtre Le Public pour la saison 2015 – 2016 ?

Le Public Qu’est-ce qui vous attend au Théâtre Le Public pour la saison 2015 – 2016 ?

Publié par Luigi, le 22 mars 2015

IMG_20150321_180100

Avec

Et oui, nous avons été accueilli avec des fraises…

 

Ce samedi, nous fêtions l’arrivée du printemps. Par ce jour de renaissance de la terre, Patricia Ide et Michel Kacenelenbogen, co-directeurs du Théâtre « Le Public » à Saint-Josse, en ont profité pour axer le thème de présentation de leur prochaine saison de créations sous le slogan « Demain sera fait ce qui naîtra de nous ».

Avec énormément d’enthousiasme dans la présentation (et de respect pour chacun des nouveaux auteurs qui collaboreront dès septembre avec eux), ils ont également rappelé que le Théâtre Le Public – quatrième institution la mieux subventionnée en Communauté française – entamait sa 22ème saison (et donc 21ème année d’existence). « Les plus démunis peuvent-ils amener le changement ? » a lancé aux invités de leur soirée Michel Kacenelenbogen avant de répondre directement : « Non, c’est à la classe moyenne de se bouger pour pousser le politique à répartir les richesses différemment. » Dans une nécessite de sens et de mouvance d’une société à l’heure où nos héritages semblent plus que jamais difficile à concilier (remember Charlie Hebdo), comment continuer à divertir ? En étant engagé.

C’est clairement l’impression que donne le programme de la saison 2015 – 2016 à travers des pièces comme « Entre rêve et poussière » (sur l’échec scolaire et qui met le doigt sur des sujets tabou d’après Patricia Ide), « A la frite » (sur la Belgique profonde et ce que Sarkozy aurait appelé « l’identité nationale »), « C’est quand la délivrance ? » (proposant des perspectives sur le chômage), « C’est ici que le jour se lève » ou encore « Tristesse animal noir » (sur la logique de la survie). Sans oublier les projets prestigieux que sont « Cabaret » (près d’un million d’euros investis), « Deux hommes tout nus » (déjà vue récemment sur France 2 avec François Berléand), « Qui a peur de Virginia Wolf ? » (reprise) ou « Coming-Out » (déjà joué à la Samaritaine).

Les deux co-directeurs, se charriant joyeusement sur scène, ont également conclu la soirée en parlant des synergies nécessaires à la survie des théâtres en Belgique et en présentant « Les présidentes », une pièce co-produite par un théâtre de Saint-Etienne, en France. Bref, une fois de plus, ils ne se reposeront pas sur leurs lauriers. « Il nous faut un public participatif nous permettant d’élargir nos horizons. » annonce d’ailleurs Michel Kacenelenbogen. Vous voilà prévenus !