Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » « Trahisons » encore pour deux soirs au Théâtre des Tanneurs

Théâtre les Tanneurs « Trahisons » encore pour deux soirs au Théâtre des Tanneurs

Publié par Luigi, le 3 février 2016

Trahisons - Tanneurs

Trahisons

Une pièce de Harold Pinter (et traduit par Eric Kahane)
Mise en scène par tg STAN
Avec Robby Cleiren, Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen

Compagnie : Théâtre des Tanneurs ( http://www.lestanneurs.be/ )

Durée : 1h30 (sans entracte)

Synopsis :

Harold Pinter a écrit Betrayal (Trahisons en français) en 1978. La pièce évoque un triangle amoureux classique : pendant sept ans, Emma a trompé son mari, Robert, avec le meilleur ami de ce dernier, Jerry.

À travers une structure dramatique peu habituelle – la pièce commence par la fin et se termine au début de la liaison – le spectacle explore les thèmes de la fidélité, de la duplicité et de l’aveuglement. Les personnages s’enferrent dans les circonstances intenables d’une passion dévorante, aux prises avec la médiocrité inéluctable de leur vie, désireux de mener une existence d’envergure dans un monde étriqué.

L’originalité de cette pièce du dramaturge Harold Pinter réside dans le fait que le récit se déroule à l’envers : on part de la fin de l’aventure pour remonter, étape par étape, aux débuts de la liaison. La surprise est quasiment totale quand on s’en aperçoit.

Qu’en penser sinon ? Que Pinter a certainement voulu démontrer que la vérité est complexe et que s’expliquer les choses à tout prix est sans doute un acte vain. Et pour souligner les trahisons amoureuses et amicales qui peuvent s’entreprendre dans le chef de tout-un-chacun, les trois personnages sont toujours sur la scène (qui n’existe pas vraiment aux Tanneurs). Tous les personnages traînent donc toujours dans les pattes l’un de l’autre et il est impossible d’oublier que tout triangle amoureux devient, tôt ou tard, assez compliqué.

Le texte est sans fioriture mais va droit au but, ne laisse pas indifférent et est servi par des acteurs incarnés, simples (dans le sens où ils recherchent pas l’esthétique absolue) et convaincants dans leur jeu. Il est encore plus appréciable si on est d’humeur mélancolique car, il faut bien l’avouer, les personnages sont parfois un peu lourds tant ils semblent cassés par multiples espoirs déçus (amours, professionnels, …).

Luigi Lattuca

_________________________________________________________________________

La pièce se joue peu, c’est donc ce qu’on peut appeler « une création événement » : 02.02.16 > 04.02.16.

La première de la version française a eu lieu le 15 mai 2014 au Théâtre Garonne à Toulouse.

Tarifs :

  • Prix plein

    12€

  • Prix réduits :

  • 8 € : Moins de 26 ans, + 60 ans, demandeurs d’emploi, professionnels du spectacle, Ligue des Familles, Carte Jeunes Européenne, Carte UCL Culture, membres Promotion Théâtre, carte pro ASTRAC, carte PROF (sur présentation d’un justificatif)
  • 5 € : Carte Riverain*, étudiants des écoles d’art, groupe scolaire secondaire (min. 10 pers.+1 enseignant gratuit)
  • Article 27 & Arsène 50