Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Vous voulez du spectacle? En voici en voilà!

National Vous voulez du spectacle? En voici en voilà!

Publié par Vina Nguyen, le 21 septembre 2014

Cabaret

Une pièce de D'après la pièce de John Van Druten et l'histoire de Christopher Isherwood
Mise en scène par Michel Kacenelenbogen
Avec Taïla Onraedt (Sally), Steve Beirnaert (Emcee), Baptiste Blampain, Guy Pion, Delphine Gardin, Daphné D’Heur, Nitya Fierens, Jolijn Antonissen, Leonor Bailleul, Antoine Guillaume, Steven Colombeen, Damien Locqueneux, Bruno Mullenaerts, Floriane Jamar, Anthony Sourdeau, Sarah Delforge

Durée : Environ 2h30 (avec entracte)

Synopsis :

Berlin, les années 30. Fraîchement débarqué, le jeune Américain Cliff Bradshaw découvre le Kit Kat Club, une sulfureuse boîte de nuit où se produit la sensuelle Sally Bowles. Autour d’elle, l’extravagant maître de cérémonie Emcee et sa bande de boys and girls singent et parodient le beau monde : ils sont les rois du show, du divertissement et de la provocation. Au Kit Kat Club, tout est permis pour profiter des folles nuits berlinoises des années 30 ! Mais même à l’abri dans cette enclave de liberté, les murmures du monde extérieur leur parviennent…
Pour fêter ses 20 ans, le Public présente, en collaboration avec le Théâtre National, le plus grand classique des Music-halls ! Entrez Messieurs-Dames ! Poussez la porte du Kit Kat Club et venez revivre la passion et la subversion de cette histoire célébrissime. L’orchestre, dirigé par Pascal Charpentier, les chorégraphies de Thierry Smits et la mise en scène de Michel Kacenelenbogen nous promettent un spectacle grandiose mené par une quinzaine de chanteurs, acteurs et danseurs! Alors… « Willkommen, Bienvenue, Welcome ! »

Critique:

Si vous voulez passez un moment de pur divertissement, vous êtes à la bonne adresse. Show et décadence burlesque sont au menu de cette comédie musicale haute en couleurs portée par le metteur en scène Michel Kacenelenbogen.

Chansons magnifiquement interprétées autant par les comédiens que les musiciens, mise en scène inventive, décors et costumes à la fois minimalistes et tapageurs. Le problème, c’est que l’on ne quitte jamais vraiment l’extravagance et la frivolité des lieux. La pièce ne met pas assez en relief la noirceur et la tragédie qui habitaient cette période : la montée du fascisme est assez mal représentée et certains personnages ne semblent pas avoir beaucoup de choses à nous dire. Le duo de protagonistes est porté par la très convaincante Taïla Onraedt qui, avec son jeu brut, campe une Sally Bowles touchante et pleine d’excentricité. A côté d’elle, Baptiste Blampain fait pâle figure, arrivant difficilement à trouver le ton juste et dramatique.

Bref, un moment jouissif pour les yeux et les oreilles mais il manque de ce quelque chose qui aurait sublimé l’intrigue et aurait fait de ce « Cabaret » l’emblème de son époque.

Vien Nguyen