Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » REC 3

Cinéma REC 3

Publié par Marc Bailly, le 30 mars 2012

Koldo et Clara se marient. Toute la famille, tous les amis sont présents. C’est le plus beau jour de leur vie. Ils célèbrent l’événement dans une somptueuse propriété à la campagne. Mais pendant la soirée, certains invités commencent à tomber malades…

La fête se transforme en cauchemar et les mariés devront essayer de survivre…

Il va sans dire que ce Rec 3 reste dans la veine des deux premiers épisodes de la série. Reste dans la même veine, mais s’en éloigne également. Les deux premiers opus se déroulaient dans un immeuble « fermé », celui-ci se passe au grand jour, presque en pleine lumière. Certes, on retrouve la vision de la caméra à l’épaule pour certains passages mais la plupart du temps, nous assistons à des prises de vue « normales ». L’aspect religieux est aussi présent, mais de manière différente. Dans les deux premiers opus, cet aspect était fondamental, écrasant, lourd. Ici, c’est plus diffus, plus léger. Le côté diabolique n’est qu’à peine évoqué alors qu’il alourdissait l’ambiance des deux premiers épisodes.

Ce n’est pas à proprement parler une suite. Le deuxième épisode restait ouvert, ici on part sur tout autre chose. Le réalisateur, Paco Plaza (Second Name, Xmas Tale) a choisi de ne rien dire des histoires précédentes et c’est un peu dommage. Certes, il y a encore ces sortes de zombies, mais ils sont différents. La peur, celle qui glace le sang, fait suer, n’est pas présente.

Ce troisième volet possède évidemment des qualités indéniables. Des acteurs crédibles, une musique adéquate et de l’humour, sanglant, évidemment, mais de l’humour bien dosé.

Alors oui, ce troisième volet mérite le détour, même si ce n’est pas la suite des deux premiers.

Après des remakes américains, du moins, pour les deux premiers, le quatrième épisode est déjà prévu…

Un film de Paco Plaza

Avec Leticia Dolera & Diego Martin

1h20

Sortie le 4 avril 2012

Marc Bailly