Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Rencontre avec Stacy Martin, la révélation de Nymphomaniac

Cinéma Rencontre avec Stacy Martin, la révélation de Nymphomaniac

Publié par Constant, le 29 janvier 2014

DSC_9573-1

Présente au Ramdam festival pour les deux volumes de Nymphomaniac de Lars Von Trier, l’actrice Stacy Martin, la révélation des films, répond à nos questions.

« Tout d’abord, explique-moi un peu ton parcours avant ce film »

« Alors, je suis née et j’ai vécu à Paris puis je suis partie faire  des études de communication à Londres. J’ai également fait du mannequinat à coté, c’était une chance de ne pas travailler au Mcdo (rires)  j’ai donc pu voyager, ce qui est une chance quand tu as 18 ans. Une fois mon diplôme en main j’ai réalisé que tous mes amis trouvaient des boulots, passaient des entretiens d’embauche, faisaient des stages, des masters… Et il n’y avait aucune de ces choses-là qui m’intéressaient réellement. Donc je ne suis dit, qu’elle est la chose que j’ai envie de faire tous les jours, j’ai pris un peu de temps pour y réfléchir puis j’ai remarqué que la seule chose qui me rendait fière de moi, c’était mes cours de théâtre. Alors je me suis lancée ».

« Et après tu as passé un casting pour le film »

« Oui voilà exactement ».

« Parle moi de Lars Von Trier, comment est-il en tant que réalisateur ? »

« Lars est un artiste, il construit une sorte de famille autour de lui. Quand je travaillais avec lui j’ai eu l’impression que tout le monde était là pour lui. C’est quelqu’un de super généreux. Il est vraiment très honnête aussi et très marrant. Il te soutient énormément, il s’est occupé de moi et il y avait vraiment une relation de confiance, ce qui est rare. Comme tout le monde avait envie de travailler et que tout le monde croyait au film, ça a créé quelque chose d’assez magique ».

« C’est quand même ton premier film, tu n’avais pas d’appréhensions ? »

« C’est vrai qu’il y avait un petit risque d’être catégorisé mais il faut prendre le risque justement, sinon on ne ferait rien. J’avais lu et aimé le scénario et c’était un cadeau d’avoir un rôle aussi grand et dense pour un premier film. C’était un de mes rêves de travailler avec Lars, j’adore tous ses films, je m’y sens très connectée ».

« Tu as donc sauté au plafond quand tu as décroché le rôle »

« A vrai dire, je n’y croyais pas. Il y a plein d’acteurs qui lui envoient des lettres, qui l’appellent pour tourner avec lui donc j’ai mis du temps à réaliser que j’avais été choisie. Par la suite, j’ai dit à Lars  que je voulais faire honneur au film et que j’irai jusqu’au bout avec lui ».

DSC_9441-2

« Comment se sont passées les scènes charnelles avec Shia Labeouf ? Comment vous vous êtes préparés ? »

« Quand on s’est rencontrés, on a beaucoup parlé pour se préparer, on a appris à se connaitre. On croyait tous les deux au film et on était au courant des scènes à tourner. Pour nous il était important de les montrer de la meilleure façon possible et de donner le meilleur de nous-mêmes. Et puis ce n’est pas comme si on se mettait nu devant n’importe qui. Il y avait aussi une volonté de le faire car cela nous tenait à cœur ».

« Avais-tu des attentes en faisant ce film ? »

« Pas vraiment, j’avais juste envie de faire honneur au film et donner mon maximum. En tant qu’actrice, faire ce genre de film ou avoir ce genre de rôle, cela arrive à très peu de gens. Il a y énormément d’actrices qui auraient voulu avoir un tel rôle. Mes attentes étaient par rapport à mon travail d’actrice mais comme je ne savais pas à quoi m’attendre vu que c’était mon premier film et ma première expérience sur un plateau, j’étais très ouverte ».

« Quel est ton avis sur le film en tant que simple spectateur et en tant qu’actrice ? »

« En tant que simple spectateur, je pense que c’est vraiment un film qui va nous faire réfléchir. Ce n’est pas un film qu’on oublie vite quand on sort du cinéma, il reste en nous. Il a y des scènes très importantes sur le bien et le mal, sur la culture, sur notre société.
En tant qu’actrice, cela ma donné confiance. Je me suis dit que je n’avais plus peur de faire des rôles comme celui-ci et j’ai envie de continuer à jouer de tels rôles.

« Des projets ? »

« Oui mais je prends mon temps, ce métier me tient à cœur donc je n’ai pas envie de sauter sans réfléchir sur le premier scénario qu’on m’envoie. J’ai quelques projets indépendants pour le moment ».

21059507_20131120145537909


NYMPHOMANIAC
de Lars Von Trier

La folle et poétique histoire du parcours érotique d’une femme, de sa naissance jusqu’à l’âge de 50 ans, racontée par le personnage principal, Joe, qui s’est auto-diagnostiquée nymphomane. Par une froide soirée d’hiver, le vieux et charmant célibataire Seligman découvre Joe dans une ruelle, rouée de coups. Après l’avoir ramenée chez lui, il soigne ses blessures et l’interroge sur sa vie. Seligman écoute intensément Joe lui raconter en huit chapitres successifs le récit de sa vie aux multiples ramifications et facettes, riche en associations et en incidents de parcours.

Actuellement au cinéma