Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Sables Moovants : du gros son au milieu d’une mer de sable !

Musique Sables Moovants : du gros son au milieu d’une mer de sable !

Publié par Loïc Smars, le 9 mai 2012

© Maxime Dehoux

© Maxime Dehoux

Il y a quelques mois, Cédric Monoye nous envoyait dans un festival hors du commun sur la Sambre au pied de l’Abbaye d’Aulne. Cette fois il nous revient avec un nouveau concept tout aussi audacieux : un événement électro dans une carrière de sable à Mont Saint Guibert ! Paris audacieux et réussi, suivez le bourlingueur et que la house soit votre guide !

20h, le soleil se couche doucement sur Mont Saint Guibert et déjà la foule est venue en nombre pour écouter les premiers dj enflammer la carrière. C’est avec Surfing Leons que tout commence. Malheureusement la pluie découragera le public de se déhancher sur la piste devant la scène en ce début de festival. Après un bon warm up, c’est Jeremix qui reprend les platines. L’ambiance monte en intensité alors que la foule se fait plus nombreuse aux abords de la scène. La house résonne dans tout le brabant et la pluie commence à se calmer. Tout augure une suite de festival électrisante.

Il est 22h30, le public répond de plus en plus présent alors qu’une vieille connaissance du You prend le relai : Charles VBV. L’ambiance monte encore d’un cran et la carrière de sable est maintenant remplie d’une foule qui attend les têtes d’affiches pour exploser.

L’explosion des sens justement arrive en même temps que le Dj suivant : Quentin Mosiman. Cet ancien staracadémicien est venu dans notre plat pays bien décidé à y mettre le feu ! Et il aura réussi son pari. D’entrée les mix se font plus dynamiques, plus affirmés. Le français ne se contente pas seulement de mixer en live mais il chante lui même certains morceaux en venant sur le podium situé à un mètre du public pour la plus grande joie des groupies du premier rang. Un magnifique show musical orchestré par un pile électrique sur scène. Quentin mixe, saute partout, joue du piano en reprenant la célèbre One de Swedish House Mafia. Quand les danseuses de Radio Contact arrivent sur scène, l’homme aux étoiles sur les coudes s’apprête à passer le relai à son compatriote qu’il qualifiera lui même de « maître de la soirée ».

© Maxime Dehoux

© Maxime Dehoux

Il est maintenant minuit trente. Le son se coupe, la pluie a disparu et un celui que tout le monde attend arrive sur scène. Après avoir cartonné dans le monde entier avec des titres comme « I feel for you » ou « Rock this party », Bob Sinclar envoie la plaine des Sables Moovants dans les hautes sphères de la musique électroniques. La foule est en communion avec la scène, public, danseuses, dj et même nos collègues photographes, tous sans exception se laissent guider par les rythmes enivrant de l’électro jusqu’au bouquet final où Bob Sinclar aura offert à Idée Fixe le show qu’elle méritait.

En définitive, un festival plus que réussi pour une première édition. Voilà qui n’augure que de bonnes choses pour la suite et qui lance parfaitement la saison des festivals d’été !

Maxime Dehoux et Loïc Deprez