Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » SCARROW Alex : Time riders

Littérature SCARROW Alex : Time riders

Publié par Rédacteur, le 16 janvier 2012

Choix terrible : vous allez mourir, c’est une certitude. Votre avion est en détresse, le Titanic sur lequel vous êtes serveur coule, vous êtes au cœur d’un incendie. Et là apparaît un homme, venu de nulle part, qui vous dit de prendre sa main si vous voulez encore vivre mais dans un autre monde.
Vous faites quel choix ?

Nos héros, Liam, 16 ans, Maddy, la vingtaine et Sal, 13 ans, ont choisi de devenir des voyageurs du temps, des contrôleurs du respect de la ligne de l’Histoire. Dans le futur, on pourra voyager dans le temps mais c’est tellement dangereux de changer les faits qu’on a interdit ces expériences et mis sur pied une sorte de police du temps, des équipes qui rétablissent les choses si une pollution intervient.

Voilà la première équipe que l’on suit : un jour de 2001, au lieu de voir tomber les Tours jumelles à New York, le paysage est apocalyptique et peuplé de zombies. Un voyageur du temps a modifié les événements et il faut de toute urgence intervenir avant son arrivée. Oui, mais sans l’électricité, menacés par des cannibales mutants, la mission semble perdue d’avance.

Série en 9 tomes (sortis ou à sortir en janvier, juin et septembre 2012 pour le premier tiers), voici une saga pour ados qui a déjà obtenu des prix aux USA. Il faut dire que c’est très agréable à lire, entre anticipation et uchronie, bien exploité (même si une série télé « Timecop » avait déjà fait la même démarche). Voilà que la Seconde Guerre mondiale a bifurqué et que les nazis ont gagné, envahi l’Europe, l’Amérique et vont détruire le monde.

Alex Scarrow était concepteur de jeux vidéo et cela se sent, dans la scénarisation très visuelle de l’intrigue, au soin porté aux détails de l’environnement.

Et cela fonctionne bien, on est scotché jusqu’aux toutes dernières pages, entre doute (Mais comment cela peut-il finir, on arrive à la fin ?) et certitude (ben oui avec 9 tomes, on sait que l’échec est pas au rendez-vous).

On en redemande (et en plus un peu de culture générale ne fait jamais de tort) !

Time riders par Alex Scarrow, traduit par Aude Lemoine, Nathan

Véronique De Laet