Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Singtank – In Wonder

Musique Singtank – In Wonder

Publié par Matthieu Matthys, le 24 juin 2012

De nos jours, on constate de plus en plus que le public français raffole des Ovnis musicaux. En effet, les groupes sortant un peu de l’ordinaire et du formatage d’une société fortement axée sur le paraître, semblaient n’être l’apanage que des pays anglo-saxons voir même nordiques. Singtank entend bien suivre cette évolution des mélomanes de l’hexagone en perçant le paysage musical français après un seul album produit par le non moins respecté Nellee Hooper.

Justement, ce dernier a été le producteur d’une kyrielle d’artistes comme Björk, Garbage ou encore Massive Attack. Un palmarès prestigieux dans lequel pourrait s’inscrire dans la durée le jeune groupe Singtank car du talent, il y en a dans la voix et les mains de ces deux frères et soeurs quasiment inséparables. Se rangeant dans la catégorie Indie Pop, très en vogue dans les playlists de la jeunesse actuelle, Joséphine et Alexandre de la Baume nous livrent cette année In Wonder, un album rempli de bons morceaux accentuant encore un peu plus fort leur marque de fabrique qui joue sur les arythmies et des textes assez lancinants. De fait, le groupe semble avoir trouvé un peu plus sa voie qui parlera assez au public belge qui dispose, lui aussi, d’une palette d’artistes assez riche dans le domaine de l’Indie Pop. Ainsi, certaines mélodies mais aussi la voix d’Alexandre vous feront quelque peu voyager dans la magie d’une musique mélancolique dont le groupe flamand Daan est très friand.

Hormis cela, on déplorera cependant un manque de variation entre les plages elles-mêmes. Et pour cause, malgré qu’il soit très bon, l’album souffre un peu d’une absence de variation des styles. Un point noir qui empêche l’auditeur de rester attentif tout au long de l’écoute à contrario du groupe similaire The Ritch Kids, beaucoup plus diversifié dans sa manière de travailler son album.

En outre, on soulignera l’aspect esthétique de l’album qui colle parfaitement à l’idée que l’ont se fait du groupe : un côté décalé, loufoque et hors du temps. Cette couverture nous balance entre les décors imaginaires des albums nippons et l’attachement aux styles vestimentaires des seventies comme l’a gardé Jefferson Airplanes.

En résumé, ce premier LP du groupe français n’est pas désagréable à écouter. On espère cependant que le prochain aura plus de relief pour assouvir la faim d’un public en quête d’originalité mais aussi et surtout, de maturité sonore.

Singtank, In Wonder sorti chez Warner Music

Matthieu Matthys