Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Soirée Reggae au Voix du Gaou

Musique Soirée Reggae au Voix du Gaou

Publié par Lionel, le 23 juillet 2011

Entre terre et mer, l’île du Gaou a accueilli ce vendredi 22 juillet, la reggae night annuelle des habitants de Six Fours où depuis le 16 juillet et ce jusqu’au 29 du même mois les artistes se succèdent dans un cadre paradisiaque afin de régaler les amateurs de musique ou les vacanciers de passage de leurs sons au rythme des vagues.

Pour commencer la soirée, Dub Inc, pourtant prévu un peu plus tard dans la soirée a réussi à ravir les quelques spectateurs présent malgré l’heure quelque peu inhabituelle. Ce groupe de reggae français aux couleurs métissées était attendu par la foule, après avoir sorti son dernier album en 2010, il se devait de lancer la soirée qui s’annonçaient chaude et aux rythmes reggae.

Grand spectacle donc des Stephanois qui furent rappelé à de nombreuses reprises par le public pour le bonheur de tous tant pour son son que pour la présence scénique de Hakim Meridja et Aurélien Zohou qui s’amusèrent avec le public en fin de concert.

Selon Hakim, on apprenait même que le meilleur public de France se trouvait en Bretagne mais les varois ne se sont pas laisser faire sans donner de la voix malgré l’assistance faible et méritent largement une place dans le top 10 du public le plus connaisseurs des rythmes endiablés de Dub Inc dont nous aurons surement l’occasion de vous reparler dans l’avenir malgré qu’ils existent déjà depuis 1997 mais ne sont peut être pas reconnu à leur juste valeur.

Arrivait le second groupe de la soirée après une pause au bord de la mer, un groupe peut être moins connus des spectateurs mais certainement le plus reggae de la soirée. Andrew Tosh & John Holt nous venait tout droit de Jamaïque, pays de référence en matière de reggae et surtout origine des The Wailers dans lequel Andrew Tosh a évolué depuis son plus jeune âge vu que son oncle est un des membres fondateurs du groupe qui a chamboulé les codes de cette musique depuis les années 60 et qui encore aujourd’hui réunit les foules de tous âges sur tous les continents où ils se produisent. Un concert comme on les aime, au niveau de la musique, peut être un peu moins riche en spectacle mais du gros son qui a directement plongé la foule dans les origines du reggae de Bob Marley.

Concert terminé, la tête d’affiche pouvait se préparer à faire son entrée sur la scène du Gaou, Jimmy Cliff avait pour l’occasion préparé sa tenue de lumière et allait faire danser les quelques 3000 spectateurs au rythme du vent et de la nuit tombée sur l’île du Gaou. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’à 63 ans, Jimmy n’a pas perdu de sa verve et s’amuse toujours autant à faire danser la foule. Ayant commencé par le répertoire de son dernier album sorti en 2010 (Existence), il a terminé son concert par une reprise de Bonney M dont il était proche et décédé il y a quelques années ainsi que son Reggae Night qui clôturait définitivement le thème de la soirée sur un rythme que seul les rois de la musique Reggae ont l’art de produire qui plus est dans un cadre naturel ou le calme revint très vite dès la fin de la soirée permettant à chacun à profiter une dernière fois de la vue sur la mer à fleur de roche sur le chemin de retour.