Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Tempo Tournai festival, du soleil dans les oreilles …

Musique Tempo Tournai festival, du soleil dans les oreilles …

Publié par Loïc Smars, le 4 août 2011

© Nele de Smedt

Pour terminer ces trois jours de festival en beauté, Tournai a non seulement eu droit au soleil, mais aussi à ses musiques diverses et variées. De quoi faire voyager le public à travers le monde le temps d’une soirée. Une foule enthousiaste de plus de cinq miles personnes prêtes à acclamer les chouchous de la soirée : Suarez et Yannick Noah.

En commençant par Flow, femme au style Gavroche et aux faux airs de Patti Smith.
Une femme qui, à travers ses chansons fait ressentir la vie, la vraie, celle qui n’a pas toujours la joie. Au texte parfois dur, mais sans exagération, elle interprète des moments de la vie  où il faut se battre pour s’en sortir. Emouvante par sa simplicité et sa voix cassée donnant une tout autre dimension aux chansons, c’est devant un public déjà très nombreux qu’elle a su faire sa place. Un public à la fois surpris par son style musical et mais aussi séduit par ses mélodies douces et mélancoliques.
Un peu plus tard, les musiciens entrent en scène suivit de Suarez. La foule se resserre davantage et s’affole, les filles se précipitent devant tandis que les hommes commencent à jalouser celui qui attire tant ces dames. La diversité des origines des membres du groupe offre à Suarez des influences très variées et ensoleillées. Un groupe frais et coloré qui a eu un énorme succès lors de ce Tempo festival puisque ce dimanche le public venait en majorité pour Yannick Noah et Suarez.

© Nele de Smedt

Un public plus que satisfait par la présence scénique et par la complicité entre le chanteur et ses musiciens mais également avec ses fans.
Mission accomplie pour Suarez puisqu’il a face à lui un public conquit qu’il confiera ensuite à Marka.
Après l’exotisme, place aux influences jazzy-rock.
Peu connu dans la région, il n’hésite pas à se présenter lui et son groupe. Composé d’un petit orchestre, Marka explique le joli mélange d’influences classiques de ses musiciens et ses propres références rock. Il interprètera quelques une de ses compositions parmi une série de reprises connues. Le public, chauffé précédemment par Suarez n’hésite plus à participer et chanter en chœur. Laissant néanmoins  un goût de trop peu au niveau du nombre de  chansons composées par lui-même.
La nuit tombe, les lumières colorent la scène, et un logo rouge « NOAH » apparaît.
Plus de cinq miles personnes sont présentes pour acclamer le chateur aux pieds nus.
Une arrivée triomphante, des fans plus que fascinés acclament Yannick Noah.
Durant cette soirée, c’est un homme au grand cœur qui était à l’honneur. Attentif à ses fans, il n’a pas hésité à parler avec eux, à raconter quelques anecdotes notamment à propos d’une de ses fans présente à tout ses concerts en Belgique et lui offrant une bière en cadeau à chaque fois. L’ami Yannick a d’ailleurs bien levé  et bu d’une traite sa bière comme les autres pour faire partie des belges. Des moments complices entre lui et le public à tel point que même certains définissent ces instants comme « magique ».
Yannick Noah a ainsi chanté durant deux heures pour le plus grand plaisir du public qui ne souhaitait pas le laisser partir. Apres un rappel endiablé le Tempo festival s’est clôturé avec un grand feu d’artifice. Une soirée émerveillant petits et grands. C’est sûr, Yannick Noah ne mentait pas, sur Tournai ce soir il y a eu du soleil, comme si il en pleuvait, le cœur en été…

Nele De Smedt