Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » The Bay de Barry Levinson sortie en salle le 19 juin 2013

Cinéma The Bay de Barry Levinson sortie en salle le 19 juin 2013

Publié par Lionel, le 1 février 2013

Un film de Barry Levinson avec Kristen Connolly
(Etats-Unis)
Genre : Horreur, Science-Fiction, Thriller – Duree : 84 mn
Distributeur : ARP Sélection
Sortie en salles le 19 Juin 2013
Année de production : 2012
Synopsis : La petite ville côtière de Chesapeake Bay doit sa prospérité à l’élément aquatique. Lorsque deux biologistes français relèvent un affolant niveau de toxicité de l’eau et tentent d’alerter le maire, ce dernier refuse de semer la panique dans sa paisible cité. Inaction fatale, puisqu’une épidémie mortelle ne tarde pas à se répandre, qui voit les habitants se transformer en hôtes de parasites mutants qui prennent le contrôle de leurs esprits, tandis que Cheaspeake Bay sombre dans l’horreur…
Critique : Le film The Bay du même réalisateur que paranormal activity nous a été présenté dans le cadre du festival de Gerardmer en ce mois de janvier 2013. En lice pour le prix du festival, ce film assez original n’a pourtant pas satisfait l’ensemble du public présent pour sa toute première en France. Alors que paranormal activity avait été salué par la critique, ce film peut paraître ennuyeux, en effet, la méthode pour filmer ne bénéficie plus d’effet de surprise, le style Levinson semble s’arrêter à son premier film sans renouvellements qui pourraient révolutionner le film d’horreur car il s’agit bien d’un film d’horreur que nous présente le réalisateur.
Malgré cela, nous saluons les nombreuses touches d’humour qui agrémentent ce film, les clins d’oeil sont nombreux et prêtent souvent à sourire. Grand fan de scénario dont l’histoire tient debout, j’ai par contre été déçu par The Bay, en effet, il est impossible de comprendre la raison de ce film, de le situer dans une histoire, de lui trouver une chute. Un film sans chute est peut être voulu mais il laisse dans la tête de spectateurs attentifs comme moi, un sentiment de frustration relativement ennuyant.
Flips Lionel