Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » Un Maestro à Tournai

Musique Un Maestro à Tournai

Publié par Rédacteur, le 19 décembre 2011

© Universal Music

C’est à l’occasion de la deuxième édition du Winter Music Festival que le public tournaisien a pu danser ce samedi 17 décembre. En effet, la ville des cinq clochés a accueilli l’artiste belge, Stromae, de son vrai nom Paul Van Haver.

Il est l’artiste belge dont tout le monde parle. À seulement 25 ans, Stromae a déjà une belle carrière : musique entrainante, buzz mondial, première partie des Black Eyed Peas, …  Sa musique, c’est « sa drogue, sa clope, son chit,… »

Dès les premières notes du concert, le public, malheureusement peu nombreux, était déjà totalement sous le charme. L’artiste a commencé son show d’1h30 par la musique Bienvenue chez moi, avec un décor composé de cubes blancs, sur lesquels étaient projetés le décor d’un appartement. Durant la chanson, le chanteur est allé chercher ses deux musiciens, en les portant à bras, il les a placés sur scène, comme de vrais pantins.

Ensuite, les morceaux se sont enchainés, de Te Quiero à Dodo, en passant par un tout nouveau morceau intitulé Pipi au lit. Tous les titres ont époumoné le public, celui-ci chantait à tue tête et bougeait au son de cette musique entrainante. Bien entendu, Stromae a chanté sa plus célèbre chanson Alors on danse, qu’il a interprété dans sa version originale, mais aussi dans un son des années 90.

L’organisation avait tout prévu pour que le public passe un agréable moment et qu’il « en ait plein les yeux » : jeux de lumières époustouflants, diffusion d’images,… Et avec un mélange d’électro, de hip-hop et de chanson française, le public ne pouvait que passer un agréable moment.

De plus, le spectacle était très dynamique, Stromae n’hésitant pas à danser et sauter sur scène, et de créer un dialogue entre son public et lui.

Même les plus sceptiques ont été conquis !

Le concert s’est alors terminé par une deuxième interprétation de Alors on danse, où le chanteur s’est accompagné d’un orchestre philharmonique virtuel, diffusé sur les blocs blancs.

Paul Van Haver nous a donc prouvé qu’il avait du talent, une belle présence scénique et qu’il méritait totalement son succès.

Il n’y a pas à dire, Stromae a su nous faire danser ce samedi…

Elodie Deborgies