Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » VY du 6 au 8 décembre 2012 au Théâtre de la Vie

Théâtre VY du 6 au 8 décembre 2012 au Théâtre de la Vie

Publié par Elodie, le 29 novembre 2012

Création de et par Michèle Nguyen VY est le prolongement de « A quelques pas d’elle ». C’est le voyage qui continue.

Dans le spectacle VY, Michèle Nguyen ouvre grand le livre du passé et interprète, on ne peut plus librement, son enfance bercée par la féroce présence de sa grand-mère. Elle nous parle de sa maladresse, de son besoin de silence, de sa passion des mots, de son secret amour qui la mènera vers ses origines. Vers la paix aussi. Une marionnette l’accompagne silencieusement dans ce voyage souterrain. Elle est tout autant la fragilité de l’enfance qu’un rien pourrait casser que le vieil enfant qui résiste en nous, tyrannise et tire les ficelles pour ne pas grandir.

VY c’est aussi la rencontre avec la puissance des mots, la magie de l’écriture : « Ma grand mère tu vois je ne l’ai pas comprise et j’ai beau avoir grandi vieilli je ne comprends toujours pas pourquoi elle était si méchante pourquoi elle avait tellement besoin de couper la beauté ».

Texte et interprétation Michèle Nguyen Mise en scène Alberto Garcia Sanchez Accompagnement artistique Alain Moreau etMorane Asloun Conception et réalisation de la marionnetteAlain Moreau (Tof Théâtre) Création lumière Morane AslounRégie Gaëtan Van den Berg Conception et réalisation du pupitre Didier Henry Création sonore Jeanne DebarsyGraphiste (visuel et affiche) Fabian Sbarro Déléguée de production Sylviane Evrard Attachée de diffusion My-Linh Bui

Spectacle produit par le Collectif Travaux Publics

Co-producteurs TAP-Scène Nationale de Poitiers, Le Théâtre – scène conventionnée de Laval, Scène Nationale de Sénart. Avec le soutien de la Communauté française de Belgique – Secteur de l´interdisciplinaire et du conte En co-réalisation avec le Théâtre de la Vie (Bruxelles), la Montagne Magique (Bruxelles) et le Théâtre Dunois (Paris)

 

Chronique : 

Proche des spectateurs, l’artiste fait passer des émotions fortes tout en douceur et sans aucune retenue. Elles nous embarquent dans ce passé, où elle nous paraît si faible et si forte à la fois. A ses côtés, la marionnette qui l’accompagne paraît prendre vie, il vous semblera voir apparaître un sourire ou encore des larmes sur son visage. 

La pièce est rythmée par ces mots forts mais aussi par des silences, apaisants,  pesants, voire gênants.  Tirés de son passé, les souvenirs de la jeune femme ne nous laissent pas indifférents. Certains spectateurs ont la larme à l’œil  devant tant de sincérité de la part de l’artiste. Les larmes, les rires laisseront comme un goût nostalgique. Tous retourneront l’espace d’un instant dans leur enfance, au côté d’une grand-mère, bienveillante ou pas … 

L’artiste, dotée d’un grand talent et d’une présence incontestable, nous tient captivés du début à la fin.

 Michèle Nguyen a obtenu le prix du Meilleur spectacle Jeune public, Molière 2011 et meilleur Seul en scène, prix de la critique 2011.

 

Elodie Delvaux