Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » WEBER David : Le serment de l’épée tomes 1 et 2

Littérature WEBER David : Le serment de l’épée tomes 1 et 2

Publié par Rédacteur, le 23 janvier 2012

Les Hradanis sont des êtres humanoïdes aux oreilles de renard et à la réputation quelque peu sulfureuse mais méritée. Les mâles de cette race sont affligés d’une affliction incontrôlable : il leur arrive d’être sous le coup d’une rage meurtrière qui leur vaut cette réputation détestable.

Cependant tous les Hradanis ne sont pas comme ça : Bahrell Banahkson par exemple, il combat cette rage et au lieu de s’en servir comme excuse, il reste humain et intéressé par le sort des autres. Comme cette servante qu’il sauvera des griffes d’un prince de son peuple. Ou prenez son ami Brandark qui rêve de devenir barde et qui le suivra dans sa fuite.

Les voici lancés sur la route à la rencontre du destin, car Bahrell aura beau essayer de le réfuter, il est élu des dieux, de Tomanak, dieu de la guerre, en particulier.

Il est de ce bois dont on fait les héros entre force et intégrité. Il est de ceux qui attirent à lui non seulement les ennuis mais les alliés les plus précieux aussi. Il est de ceux dont les bardes s’inspirent pour leur saga. Et ceci est sa destinée !

En deux tomes physiques, il s’agit bien là d’une seule histoire qui nous est contée. A se demander d’ailleurs l’intérêt d’avoir divisé l’histoire en deux volumes – si ce n’est d’un point de vue purement commercial. En format plus grand et écrit plus petit, elle aurait avantageusement tenu en un seul volume.

J’ai craint au vu de la couverture qui fait très artwork de jeu vidéo que l’histoire ne soit archétypale. Si elle use de stéréotypes, c’est sans pour autant tomber dans le piège de la facilité et l’histoire qui est développée promet de nombreux rebondissements. On ressort de ces deux tomes avec l’envie de connaitre la suite des aventures de Bahrell et de toute sa troupe – suite qui arrive en février.

Le serment de l’épée – tomes 1 et 2 de David Weber, couverture de Miguel Coimbra, traduit par Frank Reichert, Editions l’Atalante, 16€ chaque volume

Miss Mopi