Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » ZUIKER Anthony et SWIERCZYNSK Duane : Level 26, Dark Relevations

Littérature ZUIKER Anthony et SWIERCZYNSK Duane : Level 26, Dark Relevations

Publié par Rédacteur, le 24 avril 2012

Ce que dit le quatrième de couv’ : Le jour, Steve Dark élève seul sa fille de cinq ans. La nuit, il fait ce pour quoi il est né : attraper les monstres.
Le tueur, surnommé Labyrinthe, veut changer le monde : abattre les compagnies pétrolières, en finir avec les juges corrompus, les requins de la finance, les journalistes hypocrites… Mais il veut aussi qu’on parle de lui. Tous les moyens sont bons pour véhiculer son message, surtout les plus violents : à l’occasion de chaque attentat, il envoie une devinette et une montre décomptant les minutes avant l’action, et poste bien entendu les vidéos des victimes sur Internet. Très vite, il est félicité, admiré, adulé presque. Steve Dark saura-t-il arrêter la contagion ? Contrôle. Domination. C’est comme cela qu’il veut sauver le monde. Un meurtre après l’autre. Entrerez-vous dans le labyrinthe ?


Rares sont les amateurs de séries télé qui n’ont jamais entendu parler d’Anthony Zuiker, puisqu’il est le créateur des Experts et des deux séries dérivées, Miami et Manhattan, des programmes qui occupent les écrans de télé quasi chaque soir de la semaine sur l’une ou l’autre chaîne. Il ne faut donc pas être surpris de retrouver dans la série Level 26 la même efficacité, le même rythme, le même sens des intrigues tordues… mais aussi les mêmes raccourcis et les mêmes ficelles que dans les aventures de Grissom and Co.

Zuiker, avec l’aide d’un co-auteur (Duane Swierczynski) puise dans sa grande boîte à outils pour livrer l’équivalent livresque d’un double épisode de sa série fétiche. Certes, la forme livresque permet à certains éléments d’être plus corsés, mais dans l’ensemble les ressors sont parfaitement huilés… au point de pousser le lecteur dans une course folle… au détriment de toute ambiance et pire… de tout réel suspense.

Jeu de piste aux énigmes simplifiées, ce Level 26 : Dark Revelations lève par contre le pied sur les séquences vidéo à découvrir sur le web, « bonus » largement promotionné lors de la sortie du premier roman… mais gadget dont l’utilisation pratique se heurte rapidement aux limites physiques du lecteur (qui lit, assis à côté de son ordinateur ?). Au final il reste un roman fast-read, jamais ennuyeux, mais jamais surprenant non plus… exactement comme un épisode de milieu de saison au cœur d’une série… Pas désagréable, mais dispensable.

Level 26, Dark Relevations, de Anthony Zuiker et Duane Swierczynski, Michel Lafon, 263 p.

Christophe Corthouts