Sortie cinéma, actualité théâtre, sortie BD, festival de musique | » ZZ Top: le retour des Sharp Dressed Men!

Musique ZZ Top: le retour des Sharp Dressed Men!

Publié par Christophe Pauly, le 11 juin 2012

Ils sont de retour! En chair et en os! Les barbus de ZZ Top viendront nous servir leur Blues-Rock texan lors de la prochaine édition du Suikerrock à Tirlemont..

Formé en 1969, le trio mené par Billy F. Gibbons a s’imposer au fil du temps et conquérir la planète. On connait tous leurs tubes des années 80 comme « Gimme all your lovin' » ou « Legs », mais ZZ Top c’est bien plus que cela! Un guitariste hors pair qui vous sert des solos d’un style unique, un son vraiment impressionnant et un show qui n’a rien à envier aux autres!

Mais au fait, pourquoi ce nom, ZZ Top??

Les versions à propos de l’origine du nom varient beaucoup, mais voici celle que l’on trouve dans l’autobiographie de Gibbons : à l’époque de la formation du groupe, Billy avait deux posters de ses idoles sur un mur de son appartement : celui de ZZ Hill, un chanteur de blues et celui de B.B. King. Il pensa donc baptiser son groupe « ZZ King ». Mais en y réfléchissant, BB King était au top à l’époque! … Et donc le trio texan devint « ZZ Top »!

A partir de leur formation, ils ont enchaîné les albums à succès et les tournées. A la suite d’une longue tournée mondiale de plus de sept ans, le groupe décide de faire une pause pendant 90 jours. Pendant ce temps, Gibbons part en Europe, Beard va en Jamaique et Hill va au Mexique. Quand ils se revoient, Gibbons et Hill ont fait tous les deux pousser leur barbe, tandis que Beard a rasé la sienne. Vu le fou-rire général que cela suscite, ils décident de rester barbus et d’utiliser même cette particularité à leur avantage. (en effet, ce sont les seuls a avoir oser le faire et tout le monde les reconnait instantanément)

La célèbre marque de rasoirs « Gillette »  leur aurait proposé un million de dollars en 1984 pour qu’ils rasent leur barbe et en faire une pub. Ceux-ci ont évidemment refusé en disant « non, on ne ferait pas ça, on est trop laids sans nos barbes! »

Il est vrai que dans les années 80, ils ont dû se plier un peu aux lois de l’offre et de la demande en adaptant leur style à l’univers musical de l’époque et que ces chansons sonnent fort différemment du reste. Effets au synthé, batterie électronique, guitares parfois en retrait… Paradoxalement, c’est là qu’ils vont rencontrer le plus grand succès grâce à leurs clips bourrés d’humour et leur dégaine baba-cool. (ZZ Top est devenu alors synonyme de jolies filles et belles voitures.)

Dans les années 90, ils ralentissent la cadence et ne publient un album qu’en 1994. On les dit vieux et fatigués. Bizarrement, leur look ne les a pas toujours servit puisque malgré qu’ils n’étaient pas fort âgés à l’époque, beaucoup les appelaient les papys du rock car ils se reposent un peu sur leurs lauriers… (Un surnom et une réputation qui ne collera désormais plus quand on verra toutes les tournées qui suivront par la suite.)

Puis c’est en 1997 que le retour aux sources se fait avec l’album «Rythmeen». Un album blues-rock que les trois texans ne nous avaient plus servis depuis longtemps. La voix rauque de Gibbons et le son puissant de la guitare deviendront les signatures de ZZ Top et fera taire les mauvaises langues sur le jeu de Billy qui excelle dans l’art des solos  sur ce disque. Le batteur, Franck Beard, est de nouveau beaucoup plus présent que lors de cette période années 80 grâce à des percussions et des rythmes très inhabituels.

Divers problèmes de santé viendront entacher le groupe au début des année 2000 mais ils reprendront vite du poil de la bête.

Puis ce sera vraiment l’apogée du groupe avec, en 2003, le dernier album appelé «Mescalero». Un album que l’on qualifierait de «tex-mex», qui est chanté en anglais mais aussi en mexicain («Que Lastima» est un bon exemple). Bourré de riffs très efficaces et chargé d’une empreinte de musique latino par moment.

«Et depuis?», me direz-vous. Et bien certes, il n’y a plus eu d’album. Mais les tournées se sont enchaînées. Certes, ils ont à présent la soixantaine, mais on ne les a jamais autant vu sur les routes! Leurs live sont encore bien mieux que leurs albums. On a plus droit à autant de danses qu’auparavant. Mais l’attitude et la qualité musicale sont au rendez-vous. Un show de grande qualité et une ambiance à laquelle peu de ceux qui ne les ont déjà vus peuvent s’attendre.

Alors pour ceux qui se moquaient des «papys» du rock, regardez où en sont aujourd’hui des stars comme les Rolling Stones qui ont à peu près le même âge. Cherchez une date de tournée de ceux-ci…vous n’en trouverez pas, pas plus que de nouvel album… Beaucoup ont décroché, alors que les ZZ Top continuent de tracer leur route.

Cette année encore, ils viendront donc au Suikerrock, où ils ont déjà joué il y a deux ans. Ne les ratez pas!

Petit bonus pour cette année, un nouvel album produit par Rick Rubin (et non plus Bill Ham qui figure sur tous leurs albums précédents) est prévu pour l’automne. Un premier EP appelé «Texicali» est déjà parut pour vous donner un avant-goût de ce que sera cet album.

Rendez-vous donc ce 26  juillet, lors du Suikerrock à Tirlemont, pour admirer le trio infernal du texas qui aime se présenter par cette petite phrase: «That littl’ old band from Texas!» (eux qui ont démarré petits, mais sont devenus des géants du Rock.)

Christophe Pauly