La Cité de Dieu – 10 ans après au festival du film brésilien de Paris

Publié par , le 11 avril 2014

cité de dieu 10 ans apres

Critique :

Il est difficile d’échapper à sa condition sociale lorsque l’on vient des favelas dans la société brésilienne actuelle. Mais ce n’est pas non plus impossible. C’est un peu l’écho que produit le documentaire  La Cité de Dieu : Dix ans Plus Tard. Que sont devenus les acteurs du film La Cité de Dieu ? Le chanteur et acteur Seu Jorge est là, parmi d’autres pour en témoigner. Le film de 2002 a ouvert à l’actrice Alice Braga les portes des Etats-Unis et lui a offert une carrière des plus prestigieuses (Je suis une Légende, Elysium, Repo Men, Sur la Route, etc.). Quant aux autres, la gloire ne fut que de courte durée. Le succès du film la Cité de Dieu a été aussi fulgurant qu’inattendu. Les membres du tournage n’étaient pas préparés pour une reconnaissance d’une telle ampleur. « Nous avons vendus les droits du films à la société américaine Miramax » confie le producteur. Un geste que beaucoup regrettent aujourd’hui. Cela n’a pas empêché certains de fonder une école de cinéma, ou de poursuivre une carrière modeste en tant que comédien. Il est clair que le film n’a pas été correctement exploité d’un point de vue économique mais le projet fut néanmoins vecteur de vocations.

 Rempli de nostalgie, La cité de Dieu : Dix ans Plus Tard est constamment entrecoupé de scènes du film de 2002. Peut-être trop. Le documentaire veut marcher sur les traces de sa gloire d’autrefois. Cependant, l’analyse demeure trop légère, anecdotique. Elle se contente d’aller à la rencontre des anciens participants du film et livre des récits de vie. Mais une question apparait et reste en suspens tout au long du film, malheureusement sans réponse: que sont devenues les favelas en dix ans ?

Nicolas MELAN

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...