« L’Avenir » (avec I. Huppert) : un film qui manque de chair

Publié par , le 23 avril 2016

0000139988

Critique :

Nathalie est une femme dont le corps n’a presque plus de poids. Rien ne la ramène à la chair. Et si elle était en train de s’échapper de tout ce qui était concret, matériel ? Ou pas assez, comme lui dirait un ex-étudiant de son cours de Philosophie ? Elle en deviendrait presque abstraite, cette héroïne et voici donc le principal reproche d’un film qui partait d’un synopsis intéressant.

Isabelle Huppert incarne un professeur qui ne s’évalue plus par le regard des autres et dont la remise en question sera difficile… et même quasiment absente même si on l’espère jusque dans les dernières minutes du film. Un seul discours assez uniforme sur la liberté et c’est assez dommage. Ce film aurait mérité quelque chose de plus… sensuel. Tout juste parvient-on à sentir sur nous le vent des beaux paysages traversés par l’héroïne.

 

Luigi Lattuca

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...