Madonna revient au cinéma… grâce à ses ex-danseurs

Publié par , le 13 juillet 2016

Strike-a-Pose-Poster

Critique :

Comme il y a un certain nombre d’énigmes sur la mère du Christ, la Madone, il semble qu’il y ait aussi une énigme Madonna : comment son charisme peut fasciner à ce point ? Et aurait-elle pu réussir sans cette impitoyable force de caractère ?

C’est l’une des questions qu’on se pose en visionnant ce documentaire émouvant et éclairant sur (notamment) la découverte de sa propre séropositivité dans les années 80 et 90. Les ex-danseurs attachants de la star durant ce qui restera sans doute sa tournée la plus emblématique. Avec des larmes dans la voix, ils parlent du verdict médical et de la rupture avec la pop star. Cette pop star qui a toujours été un être politique en examinant les conséquences politiques de toute décision ou déclaration. Cela n’en fait pas nécessairement une opportuniste, car elle est capable d’envisager ces conséquences sur différentes échelles de temps. Ainsi, quand elle prend position pour le droit de jouir de la femme ou contre la guerre en Irak, elle a parfaitement conscience qu’il va heurter la majorité des Américains. Mais elle mise sur le fait qu’en faisant ainsi preuve de courage politique et d’indépendance par rapport à l’opinion, elle prend une posture de star, quasi iconique, au-dessus de la mêlée, qui aura un impact positif sur le public qui la suit depuis ses débuts, en particulier celui qui se sent marginalisé (ex : les homosexuels).

C’est le fait même de s’emparer de sujets abrasifs/underground pour les ramener dans le doux milieu de la pop qui relève ici de la plus haute importance. Et c’est ce que démontre Strike A Pose avec la danse du célèbre clip « Vogue ». Madonna révolutionnait la musique et les mentalités en embarquant ces jeunes avec elle, ces jeunes qu’elle voulait authentiques et libérés. Sa légitimité en tant qu’icône est donc bel et bien fondée.

Strike A Pose est un beau voyage au fin fond de l’âme humaine avec des personnes belles dehors et dedans.

 

Luigi Lattuca

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...