Si je reste de R.J Cutler

Publié par , le 15 septembre 2014

Affiche Film si je reste

Critique :

 

Si je reste est l’adaptation du best-seller du même nom de  Gayle Forman. C’est l’histoire tragique d’une adolescente et sa famille qui subissent un accident de voiture. Mya, 17 ans est alors plongée dans le coma et voit de l’extérieur son corps et ses proches autour d’elle. En plein choix entre la vie et la mort, l’adolescente repense alors à ses souvenirs nous confrontant alors à sa vie familiale et amoureuse du passé à travers des flash-back.

Forcément, avec un livre destiné à un public adolescent qui a connu un très grand succès, on sait à quel point ce film est très attendu, d’autant plus que le très récent « Nos étoiles contraires » a aussi fait pleurer pas mal d’adolescentes. C’est donc un peu dans l’air du temps de vouloir faire pleurer notre jeune public. N’ayant aucune connaissance du livre, je partais avec l’idée de voir un film pour ados, bon uniquement à faire pleurer. Mais je me trompais sur quelques points, bien heureusement.

Si l’histoire d’amour, difficile à construire, entre le personnage principal : Mya, la douce violoncelliste et son rockeur en tournée, Adam, est quelque peu clichée et très romancée, elle a au moins le mérite de montrer le passage de la vie adolescente à la vie « adulte » et à tous ses dilemmes et ses choix auxquels nous sommes un jour confrontés lorsque l’on quitte la vie lycéenne.

Malgré les clichés de la bonne famille américaine unie et sans complexe, j’ai beaucoup apprécié l’originalité de la famille, qui provient forcément du livre de base, mais dont l’ambiance pétille à l’écran, à la fois par les acteurs mais surtout par la bande son à base de Iggy Pop, Oasis ou autres morceaux rockn’roll. Quiconque aura vu le film voudra d’une famille telle que celle-ci.

De plus, ce qui m’a le plus surpris, c’est la présence permanente de la mort dans ce film. La façon dont elle est amenée n’est pas trop lourde, elle est au contraire très juste et n’est pas romancée ou atténuée par des musiques émotionnelles trop pénibles.  Si la fin, que je ne spoilerai pas, m’a parue bien longue et attendue, j’ai particulièrement apprécié le jeu d’actrice de Chloë Grace Moretz (que j’aimais déjà dans Sils Maria), son histoire d’amour est racontée, avec un peu de mièvrerie, mais avec pas mal de poésie qui m’aurait fait lâcher plus d’une larme si j’avais été moi aussi adolescente.

En bref, « Si je reste » reste un bon film de rentrée que je conseille à tous les cœurs sensibles, amoureux des histoires mélodramatiques qui ne recherchent pas une profondeur dans le scénario. Soyez prudents : apportez donc quelques mouchoirs.

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...