Musique LaSemo 2019, Un sans fautes pour le festival durable. (1/3)

Publié par Piasecki Jeremie, le 17 juillet 2019

C’est sous une météo estivale et un public déjà bien présent que débute LaSemo ce vendredi.

Comme chaque année LaSemo se veut un festival durable. Nouveauté cette année, le site est non-fumeur. Des espaces pour les accros à la nicotine ont toutefois été aménagés près des différentes scènes et les mégots ainsi recueillis seront recyclés. Nous noterons également que la décoration du site à quelque peu changé. 

LaSemo, comme à l’accoutumée est un festival multidisciplinaire qui mêle aussi bien musique, art de rue et jeux, que gastronomie, conférences, et artisanat. D’ailleurs, outre les différentes scènes, nous découvrons des espaces tels que « La caravane des saveurs » avec ses food-truck de qualité, « Le marché des producteurs » et ses produits locaux, « La librairie papoterie » où des conférenciers ont rendez-vous avec les festivaliers pour débattre de sujets variés.  Découvrez « La ballade musicale » et promenez vous dans le magnifique parc d’Enghien accompagnés de musique classique, « L’amusoir » quant à lui est le paradis du jeu pour petits et moins petits, …

Grimage. / Cabaret coquin.

Côté scène, nous retrouvons « La scène de la tour » où nous n’avons pas manqués d’acclamer CHICOS Y MENDEZ, leurs rythmes latino nous portent un peu plus près du soleil et en fermant les yeux on peut aisément s’imaginer ailleurs. Nous avons également retenu la prestation très attendue de LOS PEPES. Ce groupe belge nous offre des mélodies engagées prônant l’égalité et la tolérance. Tout ce qu’on aime! LOS PEPES n’a pas laissé son public en reste puisque même à court de temps sur scène, le groupe n’a pas hésité à improviser une version acoustique de leur titre « Le fil d’Ariane ». Une bien belle découverte!

Los Pepes.

« La scène du château » accueille quant à elle une pléiade d’artistes issus d’autres formations musicales françaises et qui ont réussi le pari il y a quelques années de monter sur scène ensemble. Vous l’aurez deviné nous parlons de COLLECTIF 13 qui a mit le feu aux poudres en début de soirée avec ses sonorités tintées de reggae, de hip-hop et de rock. Un mélange des genres qui a eut un grand succès auprès du public.

Collectif 13.

En second lieu et toujours sur la même scène c’est au tour du poète, compositeur, auteur et interprète à la voix envoutante : GRAND CORPS MALADE de charmer le public avec son slam. C’est donc avec des textes profonds et des accompagnements musicaux affirmés qu’il touche le public en plein cœur.

L’aventure continue le samedi…

Texte : Lionel Broché.

Photos : Jeremie Piasecki.

Evaluez cet article :
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...