0 00 5 min 3 semaines 109

Pour la troisième nuit consécutive la Citadelle de Namur va vibrer au son des concerts. En premier, le Théâtre de Verdure accueille  WINTER WOODS. Groupe country/folk qui a débuté en 2018 lors des Solidarités mais également présent lors de l’édition suivante. Ils sont ici chez eux, à l’aise et nous présente leur album  « Rosewood » sorti en novembre 2019. Une musique authentique composée par des passionnés qui vous transporteront dans les grands espaces nord-américains au son de leur guitare, banjo, contrebasse, piano et violon. A découvrir absolument !

Winter Woods

Entre deux concerts nous descendons au Village Solidaire. On y retrouve trois expositions: RAZZA UMANA du photographe Oliviero Toscani qui nous montre la diversité humaine autour de la planète; RÉSISTANCES par l’association Les Territoires de la Mémoire qui tend à nous montrer comment nous pourrions défendre nos valeurs; LE DROIT DE VIVRE qui retrace l’histoire de la sécurité sociale de manière un peu originale. 

Pour continuer à faire danser les festivaliers entre deux concert, l’AMBASSADEUR SAVON  fait monter l’ambiance au son de ses mix endiablés. Même si la structure du festival est fortement réduite, l’essence même de ce qui fait Les Solidarités est bien présente. 

Espace Expositions

Revenons au théâtre de Verdure. C’est au tour de CHARLES que nous avons déjà croisé cet été de prendre place sur la scène. Gagnante de l’édition saison 8 de The Voice, sa réputation n’est plus à faire tant elle incarne l’avenir de la pop belge. Pianiste autodidacte elle écrit et compose ses chansons teintées d’un côté sombre qu’elle partage avec son publique.

Charles

 Pour terminer, c’est au tour de RAPHAËL de prendre place sur scène. Un moment de partage où l’artiste n’hésite à quelque peu chamboulé son programme pour y glisser les morceaux à la demande de ses fans. Déjà présent aux Solidarités en 2018, il revient cette fois nous présenter son dernier album Haute-Fidélité. Raphael se livre sur des mélodies percutantes et dans des textes aussi sensibles qu’intenses.

Raphael

Le dernier soir est arrivé et la pluie avec lui. Mais aux Nuits Solidaires, on y pense pas!

Surtout grâce à CHYCOS Y MENDEZ, qui ramène avec leur airs tout droits inspirés de l’Amérique Latine, une ambiance dansante et de la chaleur dans les cœurs des festivaliers. 

Une musique qui fait bouger vos épaules, rouler vos hanches et secouer vos cheveux. En bref, un groupe parfait pour entamer une soirée sous les meilleures augures!

Chicos Y Mendez

Se fut ensuite le tour de CLAIRE LAFFUT de monter sur scène. Elle nous présente son nouvel album « Bleu ». Bleu pour la mer, le ciel et ses émotions. C’est une part d’elle même qu’elle propose à ses fans. Avec sa tresse arc-en-ciel et une énergie débordante, elle a fait frémir le Théâtre de verdure.

Claire Laffut

À 21h45, l’incontournable SUZANNE à débarqué comme une bombe. Si la pluie a commencé à prendre de l’ampleur, ce n’était rien par rapport à l’ambiance qui elle a explosé!

Une prestation grandiose où l’artiste à pointé du doigt la société et ses travers, sur des compositions complètement décalées.

Suzane

Et si il faut bien terminer et clore ces Nuits Solidaires, il n’y avait pas de meilleure façon de le faire!

Cette édition était nettement plus petite que ses éditions précédente mais on y a retrouvé de la culture et, avec 7000 festivaliers sur à peine 4 soirs et seulement 4 mois de préparation, un mot qui colle merveilleusement bien au public présent: la Solidarité!

Suzane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *