0 00 7 min 11 mois 1368

Dans notre 1ère partie sur cette édition 2023 du Dinant Jazz Festival, nous vous avons présenté les artistes et l’ambiance qui s’étaient emparés du Jardin de l’Abbaye de Leffe lors de ce dernier week-end de Juillet.

Ce festival, nous l’avons découvert lors de ses 20ans et sommes tombés sous le charme de son atmosphère unique et si particulière: Un cadre magique situé au coeur d’un monastère érigé au 12ème siècle, un événement à taille humaine, une ambiance familiale, des bénévoles sympathiques et du Jazz… Quel Jazz! 

Au fil des années, le Dinant Jazz est devenu une « machine » bien rodée, huilée pour le plus grand plaisir des visiteurs. Cette année fut l’occasion, aussi, d’inaugurer quelques nouveautés à l’instar du service traiteur Nicolas D’Haese qui proposait à la dégustation de délicieux plats divers et variés, tout en gardant les fondamentaux qui font la renommée de l’évènement: Un Jazz Market orchestré par Mark Sound offrant la possibilité de se constituer une Jazzothèque digne de ce nom, d’excellents crus provenant du Château Bon-Baron aux vignes adjacentes à l’Abbaye, de succulents pains saucisses et bien évidement, vous vous en doutez, en guise de nectar local, de la Leffe bien fraîche…

Accessible et passionné, nous avons eu la chance de rencontré son directeur, Mr Jean-Claude Laloux, et nous n’avons pu résister à l’envie de lui poser quelques questions sur son ressenti à la suite de la clôture de ce dernier et espérer glaner de précieuses informations sur ce « petit » écrin musical et de son principal élément fédérateur… 

Le Bourlingueur du NetBonjour Mr Laloux et félicitations pour cette 21ème édition du Dinant Jazz Festival… Nous souhaiterions en connaitre un peu plus sur vous et sur l’événement qui vous anime depuis plus de 20ans maintenant, pourriez-vous vous présenter en quelques mots? 

Jean-Claude LalouxBonjour, Je suis Jean-Claude Laloux, dinantais d’origine. J’ai toujours travaillé dans la culture, le théâtre, expositions, évènements musicaux et j’ai créé le Dinant Jazz Festival en 1998. 

BDNComment vous est venue l’idée de concevoir ce festival?

JCLEn 1998, une copine m’a un jour ramené un CD d’un voyage en Hongrie, du Trio Midnight. Je l’ai, de suite, écouté et sur un coup de tête, en un instant, la décision de créer un festival était prise…

BDNEt votre passion pour le Jazz, comment est-elle survenue?

JCLJe suis devenu un passionné de Jazz vraiment par hasard en 1983, je me promenais à Dinant et en passant devant un bistrot « Le Charles Quint », il y avait beaucoup de monde et j’entendais un fond de musique, je suis rentré par curiosité et là se produisait le grand Chet Baker… Depuis lors, je n’ai plus jamais quitté le Jazz! 

BDNSi vous deviez nous donner une définition personnelle du Jazz, quelle serait-elle?

JCLPour moi, le Jazz est une musique de rencontres, d’improvisations et sera toujours indémodable! Par cela, il se distingue des autres styles musicaux… Il reste incontournable

BDNJustement, comment voyez-vous, imaginez-vous le Jazz dans un futur proche? Quel en sera son évolution? 

JCLLes prochaines années s’annoncent de très bonne augure pour le Jazz et surtout pour la scène belge. Notre concours des jeunes talents en est la preuve avec, cette année, la victoire du jeune pianiste de 18ans Maël Mercier et de son Quartet! 

BDNQuel est votre bilan après cette édition? Connaissez-vous déjà le nombre de participants?

JCLLe bilan de cette édition, malgré une météo pas très favorable, est une belle réussite. Tant en assistance, avec la visite de plus ou moins 3.000 personnes, mais surtout par la qualité des concert parrainé de main de maitre par le célèbre harmoniciste Grégoire Maret et le travail admirable de nombreux bénévoles.

BDNCette année, le Dinant Jazz avait souhaité collaborer avec l’ASBL Hopiclown, qui nous l’avons vu est une association qui lutte afin de rendre le sourire aux enfants hospitalisés par le biais d’activités ludiques et clownesques. Etait-ce une première ou y-avait-il déjà eu des partenariats avec de tels organismes auparavant?  

JCLC’était une première pour nous, mais pas la dernière! C’est important de soutenir de telles associations pour le boulot et le bonheur qu’elles apportent aux enfants

BDNAujourd’hui et après avoir reçu une bonne partie des meilleurs musiciens de Jazz lors du Festival, quel serait votre « rêve » pour une prochaine affiche?

JCL – On vous promet que le «rêve » se poursuivra l’année prochaine, mais il nous faut encore le mener à l’accomplissement… 

BDNNous attendons avec impatience l’ouverture du futur club de Jazz qui accueillera concerts, cours de musique pour les jeunes de la région et de nombreux autres évènements… Quelles sont les avancées de ce beau projet? 

JCLLes travaux débuteront début septembre… Ouverture juillet 2024! 

BDNMerci Mr Laloux pour votre temps et vos réponses, encore un message à nous faire passer? 

JCLOui! Les dates de l’édition 2024! Celle-ci se déroulera les 26,27 et 28 juillet… 

Nous réservons donc nos dates pour cette 22ème édition…

Si vous souhaitez découvrir et soutenir l’ASBL Hopiclown, vous trouverez toutes les informations sur leur site internet: www.hopiclown.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *