0 00 3 min 1 mois 205

Après une journée de festival bien remplie, que peut-on espérer de mieux que de finir la journée en musique?

C’est le groupe CESAIR qui ouvre le bal et qui est en charge de chauffer le public pour une soirée qui s’annonce plus que prometteuse. Dans une harmonie totale entre voix et nombreux instruments, les Néerlandais nous content les mythiques aventures de la princesse Césair. 

© Jeremie Piasecki

Habitués de la scène de Trolls & Légendes vient ensuite le tour d’ACUS VACUUM. Il semblerait que le groupe ai décidé, désormais, de marquer la différence entre concert et déambulation. Des batteries ont pris la place de leurs habituels tambours et leur jeu scénique a bien évolué lui aussi. Les fans ont été conquis tant par ces changements que par leurs deux nouveaux morceaux. Sans parler de la présence, exceptionnelle, de deux danseuses qui ont aidé Eyma et ses mouvements hypnotiques à mettre le feu.

© Jeremie Piasecki

Alors que la nuit tombait au-dehors, c’est un public bien réveillé qui acclama ensuite SKALD. Avec son style néofolk teinté de voix puissantes et orné de textes rappelant la mythologie scandinave, le groupe français a conquis une foule plus déchainée que les fjords un jour de tempête. 

© Jeremie Piasecki

Si FAUN est le dernier groupe de ce samedi soir, le public lui est loin d’en avoir fini. Avec 15 albums à son actif, comment ne pas séduire et dompter les festivaliers qui en voulaient toujours plus. Passant d’une langue à une autre et jonglant avec les symphonies de leurs instruments, ces musiciens pleins de talents embarquèrent avec eux tous ceux qui le souhaitaient vers un monde sans frontières.

© Jeremie Piasecki

Tous se dirigèrent ensuite vers la sortie pour rejoindre campement ou domicile, ne rêvant qu’à deux choses… Reposer leurs pieds meurtris d’avoir trop dansé et surtout, revenir le lendemain en pleine forme pour une seconde journée de fantaisie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.