1 00 3 min 2 mois 213

Que vous les trouviez dans les mains d’enfant ou sur les étagères de vos amis, que voyez-vous lorsque vous regarder des Lego ? Certains diront que ce sont de simples jouets, d’autres les présenteront comme des décorations originales et nombreux sont ceux qui les chériront comme objets de collection. Et c’est là que réside tout le succès de la célèbre marque, car d’un simple canard à un bâtiment plus complexe, ces constructions peuvent être tout cela. Un univers de créativité au bout des doigts.

« Et tout commence par une brique… »

© Jeremie Piasecki

Dans les mains de Nathan Sawaya, le plastique devient glaise et prend vie. Son but étant de démontrer que la création ne connaît pas de limite. 

© Jeremie Piasecki

De portraits en sculptures plus élaborées, l’artiste s’intéresse à l’Humain et à ce qu’il ressent. C’est ainsi qu’il nous présente tant des visages, qui n’ont d’équivalent en taille que la profondeur des émotions qui les traversent, que des états d’âme personnifiés.

© Jeremie Piasecki

L’art en moyen de communication, il nous donne forme à des vérités universelles qui, semblant s’opposer, se complètent. 

A gauche, « The Stairway » semble nous dire que « qui cherche le bonheur le trouvera en lui-même ».

© Jeremie Piasecki

A droite, « Une composition sans nom », démontre que « nous sommes, bien souvent, nos propres obstacles ». 

Nathan Sawaya ne se contente pas de construire, il reproduit des chefs d’oeuvres tel que La Venus de Milo ou La Grande Vague de Kanagawa. Et il ne s’arrête pas là, il unit les deux techniques et donne ainsi du relief à des peintures tel que Le Baiser de Klimt et bien d’autres.

© Jeremie Piasecki

Nous ne vous en diront pas plus sur ce que présente l’exposition, il vous faudra aller découvrir par vous-même le reste des surprises qu’elle vous réserve. Alors que vous vous rendiez à Bruxelles pour vous baladez du coté de la rue Neuve ou que vous y alliez pour le marché de Noël, avant de reprendre votre voiture ou de remonter dans votre train, nous ne pouvons que vous conseiller de prendre une petite heure de votre temps et de constater qu’en effet, il n’existe aucune barrière autour du champ des possibles.

Toutes les infos et tickets par ici.

© Jeremie Piasecki

One thought on “The Art of the Brick – Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *