0 00 4 min 1 mois 73

Ce week-end, La Louvière s’est offert un voyage dans la Pop-Culture. Une immersion qui débutait dès l’entrée avec une flopée de Stormtroopers pour garder les portes. Mais n’allez pas croire qu’il n’était question que d’une galaxie lointaine, très lointaine. En effet, des stands photos aux cosplays des visiteurs, il semble c’est le Japon qui a été mis à l’honneur. One Pièce, Naruto, Dragon Ball Z, pour ne citer que les plus représentés, semblaient avoir pris le contrôle de LaLouve Expo.

© Jeremie Piasecki

La palme de la créativité revient cependant aux exposants présents. Que leurs supports soient faits de papier, de tissus ou de peau, le coin des créateurs regorgeait d’artistes qui ne se contentaient pas seulement de reproduire les personnages de vos univers préférés, ils se les approprient et les subliment. Pour votre plus grand plaisir d’ailleurs.

© Jeremie Piasecki

Nous restons encore un instant du coté des pinceaux pour mettre en avant un monde où le mot « Minutie » est un euphémisme. Celui, évidemment, des figurines. Là où le moindre détail compte et où le minuscule devient primordial.

© Jeremie Piasecki

Bien sûr, une convention n’en est pas vraiment une sans ses nombreux stands de goodies, ses friandises et ses bornes d’arcade. Ainsi, entre deux animations du programme, les visiteurs ont pu déambuler dans les allées à la recherche de petits trésors issus de leurs univers favoris, participer à des tournois Fifa ou Mario Kart ou même, pour les plus courageux, tenter l’aventure d’une maison en hantée en VR !

© Jeremie Piasecki

Pour vos amis bourlingueurs, le moment le plus sympathique de ce week-end fut la conférence de Padg et Kelyan Blanc, ces héros de l’ombre. Si leurs noms ne vous disent rien, vous reconnaîtriez pourtant leurs voix entre milles. Eh oui, vous avez déjà pu entendre Padg dans de nombreux jeux vidéo comme World of Warcraft. Kelyan Blanc quant lui prête sa voix à un jeune sorcier à lunettes que vous connaissez plutôt bien. Lors de cette conférence, ils ont mis la lumière sur leur métier et tous les points à prendre en compte lors d’une séance de doublage. Eh non, il ne suffit pas de superposer sa voix sur des images, c’est une réelle interprétation. Quelques chanceux ont eu l’occasion de monter les rejoindre sur scène et de se prêter à l’exercice, ils disent eux-même… C’est plus compliqué qu’il n’y parait !

© Jeremie Piasecki

Il y eu, évidement, plein d’autres moments surprenants lors de cette convention mais ne pouvant vous les raconter tous, nous vous invitons à venir voir par vous-même lors de la prochaine édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *