0 10 4 min 7 mois 1892

Ah, vous voilà enfin!

On aura mis du temps mais on a fini par vous attraper.

Asseyez-vous là en attendant que je vous expose les chefs d’accusations !

Vous êtes complices de portage d’intêret au jeu Dig Out.

On sait déjà que vos complices sont :

  • David Simile, le cerveau de la bande (créateur).
  • Et Mihajlo Dimitrievski, Les gros bras (illustrateur).

Le coup a été fait en date du 1er Mars 2020.

On sait également que vous aviez prévu de faire entre 2 et 6 otages pendant une heure, le temps de finir le casse sans qu’on vienne vous pincer.

Heureusement pour vous, vous semblez avoir encore quelques principes : pas d’otage en dessous de 14 ans. Ça aurait empiré votre cas !

Bonjour à tous, chers lecteurs et chères lectrices. J’ai le plaisir d’être de retour pour vous présenter aujourd’hui le jeu « Dig Out ».

Le but, cette fois-ci, est d’être le premier des taulards à vous évader de la prison de Blackgates.

Pour ce faire, vous devrez vous dépêcher, à l’aide du dé qui vous servira à vous déplacer dans la prison, et des cartes pour crafter, mettre des bâtons dans les roues de vos adversaires et surtout creuser le tunnel qui vous permettra de vous échapper en premier de la prison (dans laquelle, nous en sommes sures, vous avez été jeté par erreur).

Jouez les gros bras en menaçant vos codétenus ou rejoignez un gang afin de vous faciliter la tâche.

L’avis de votre maton détesté (mais testeur adoré):

Côté illustration, tout dans le jeu nous plonge dans le milieu carcéral tel qu’on peut l’imaginer ou le voir dans les films. C’est donc un grand oui de ce côté-là.

Pour ce qui est du gameplay, le jeu est plutôt facile à comprendre et à prendre en main. L’équilibrage est plutôt bien mais attention à la frustration. En effet, rien n’empêche de s’acharner sur le joueur qui serait trop devant ou qui vous a volé votre plateau à l’heure du dîner.

Contez entre 30min et une heure pour une partie (tout dépend du nombre de partie jouée et du nombre de joueur)

Il existe également une extension « dig your way out – dig in » mais que votre équipe n’a pas encore eu le temps de tester.

Le jeu promet une assez bonne rejouabilité et des parties qui ne se ressembleront pas.

Un bon investissement si votre ludothèque commence à vous lasser. Et on vous file même un tuyau pour le dénicher, en boutique (où vous pourrez même le tester) ou en ligne (si vous osez vous fier à nous).

ET que je ne vous y reprenne plus ! (Bon… Si, revenez quand même voir les prochains articles.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *