0 00 3 min 5 mois 372

Alors que la deuxième journée de festival se terminait et que se vidait le hall principal, la foule se mit à remplir l’espace concert, bien décidée à profiter au maximum de ses dernières heures trollesques. 

C’est BLACK TARTAN, qui vient secouer la foule pour une dernière soirée de folie. Désormais 7 sur scène, ces gros bras en kilt nous offrent un spectacle alliant musique celtique et punk rock. Impossible de rester indifférent quand dès les premières notes, ils emportent la salle dans des pogos endiablés. Les Ecossais n’ont qu’à bien se tenir, ce groupe belge à tout des grands du genre.

© Jeremie Piasecki

Dans un tout autre style, c’est le groupe espagnol TROBAR DE MORTE qui prend le relais. Musique, costumes et danseuses emmènent le public dans leur univers à la fois sombre et envoutant. Voyage dans un monde de rêves, où fées et forêts profondes existent, là où les sorcières tournoient autour du feu et partagent leurs secrets avec la lune et les étoiles. Un véritable moment de poésie et de douceur.

© Jeremie Piasecki

C’est ensuite THE SIDH qui ambiance la salle comme jamais auparavant. Les fans sautent du bar jusqu’aux installations sono et même au-delà. Des plus petits avec leurs casques anti-bruits colorés aux plus âgés avec leurs cheveux gris, tous bondissent au son des « Jump! » du chanteur. Leurs interludes blagues et leur énergie ont maintenu tout le monde bien réveillé alors que le soleil se couchait doucement.

© Jeremie Piasecki

Pour clôturer cette nuit folle, et avec elle le festival, CORVUS CORAX monte sur scène sous de nombreuses acclamations. D’un point de vue visuel, les fans en ont pris plein les yeux avec de superbes instruments. Les membres du groupe occupent la scène comme si elle leur appartenait. Mais ce n’était pas tout! Côté son, parlons de leurs belles voix basses et de leur façon de s’harmoniser en se mettant en valeur les uns, les autres. Leur set était savamment pensé avec : un début du tonnerre, un retour au calme et une remontée pour un final qui claque !

© Jeremie Piasecki

Cette ultime soirée n’a laissé qu’une seule chose dans le coeur de toutes les personnes présentes: la hâte de revenir dès la prochaine édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.