0 00 4 min 5 mois 290

Vous serez parfois surpris de voir jusqu’où peuvent nous mener nos bourlingages. Si c’est à Bruxelles que nous nous rendions, quel ne fut pas notre émerveillement en arrivant devant l’astéroïde B612. Son seul habitant : un petit garçon à l’écharpe jaune bien affairé entre l’entretien de sa rose et sa lutte contre les baobabs. 

© Jérémie Piasecki

Mais ne vous détrompez pas, si nos premiers pas nous ont fait voyager de planète en planète sur un chemin étoilé, c’est à la rencontre de l’auteur que nous allions l’oeil curieux.

Antoine de Saint-Exupéry : l’aviateur qui faisait s’envoler ses mots et ses pensées assurant, dans leur coeur de chacun, un atterrissage de vérités trop souvent oubliées.

© Jeremie Piasecki

Pour nous emmener à sa rencontre, un audioguide nous partage des échanges présumés de lettres entre lui et sa mère. Eh oui, ce n’était pas un homme comme les autres, cette exposition se devait, elle aussi, d’être unique en son genre.

De ses premières tentatives de vols, tout juste enfant sur son vélo, à ses débuts dans l’Aéropostale, les témoignages de ses proches nous présentent un jeune homme plein de vie et aventureux.

© Jeremie Piasecki

Si c’est grâce au Petit Prince qu’il est mondialement connu, ses premiers romans « Vol de nuit » et « Courrier Sud » sont eux basés sur son expérience dans l’aviation mais surtout, sur les personnes qu’il y a rencontrées. Il vivait avec passion et aimait ses proches tout aussi passionnément.

Quand arriva la Première Guerre mondiale, on découvrit en lui un homme profondément engagé. Envers son pays mais envers les humains pardessus tout. S’il ne pouvait se résoudre à prendre une vie, il ne pouvait cependant pas rester à rien faire. C’est ainsi que ses compétences de pilote le menèrent à survoler les champs de bataille, repérant ainsi les lignes ennemies.

© Jeremie Piasecki

De reportages en reportages, ses mots le conduisaient par-delà les frontières et, bien souvent, au-devant des atrocités que pouvaient commettre les Hommes. Mais humaniste plus que quoique ce soit d’autre, il continuait de transmettre dans ses manuscrits sagesse et philosophie.

Nombreux sont les artistes dont les noms sont oubliés face à la renommée de leur Oeuvre. Si ce n’est pas le cas d’Antoine de Saint-Exupéry, peut-être est-ce simplement parce qu’il ne faisait qu’un avec ce petit garçon aux cheveux blonds. Chacune des paroles, des questions ou des réflexions du Petit Prince étaient, en réalité, une image profonde des convictions qui faisaient vibrer l’écrivain. 

© Jeremie Piasecki

Nous ne vous en diront pas plus sur sa vie, il vous faudra vous rendre sur place pour en découvrir le moindre détail. De la scénographie aux précieux biens sous vitrine de l’auteur, vous serez subjugués. Une heure trente de visite qui vous sembleront passés en quelques minutes seulement. Une exposition dynamique, sans moment creux ou lectures redondantes : ce n’est pas un documentaire que vous irez voir mais un récit que vous laisserez conter.

N’oublions pas de mentionner la pièce finale qui, comme un feu d’artifice, ranimera votre âme d’enfant.

© Aline VDO

Merci à chacune des mains qui aura rendu tout cela possible. Nous ne pouvions imaginer plus bel hommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.