0 00 3 min 1 mois 150

Depuis sa toute première édition, l’organisation place la famille au centre de ses préoccupations. Il n’est donc pas étonnant de retrouver l’Amusoir au coeur même du parc d’Enghein.

L’objectif du lieu? Se divertir ensemble, sans limite d’âge! Des jeux en bois pour travailler notre habileté, des escapes-games d’un tout nouveau genre, des ballots de paille pour mettre nos cheveux en pagaille, un manège de chaises volantes et même une cabane de spéléo! C’est l’endroit idéal pour passer le temps entre deux concerts.

© Jeremie Piasecki

Pour notre part, c’est là-bas mais plus précisément au Cirque et Pique que nous avons pris soin de nos enfants intérieur. Si vous avez lu notre récapitulatif du vendredi, vous savez où nous allons en venir mais surtout ne dites rien et voyons voir si les autres lecteurs vont deviner… Elles nous ont offert un spectacle de haute voltige, elles sautaient si loin qu’on les perdait de vue, elles allaient si vite qu’on les voyait à peine? Vous avez trouvé? Allons… Grattez-vous un peu la tête, vous n’êtes qu’à un saut de puce de la réponse! Si votre curiosité a été piquée, rendez-vous en catimini pour rencontrer Stéphane PELLICCIA et Jonathan GIARD qui ont eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de nos questions.

© Jérémie Piasecki

De l’autre côté du miroir (ou juste en face si vous préférez) se trouve le Pays des Merveilles. Un espace réservé aux familles, tout y est pensé pour le bien-être des bébés, des enfants et de leurs accompagnants. Animations en tous genres, grimages, aire de jeux etc… Le tout bordé d’arbres qui apportent non seulement une touche de magie au cadre mais aussi ombre et fraicheur.

© Jeremie Piasecki

Évidemment ce n’est pas tout, en dehors de ces zones le festival reste un lieu où les enfants peuvent gambader sans crainte. La propreté des lieux est telle qu’ils n’ont même pas besoin de porter leurs chaussures. Ce qui est primordial en revanche, c’est de couvrir leurs oreilles d’un casque réducteur de bruit pour ne pas abîmer leurs petits tympans… LaSemo y a pensé et, en plus des messages de prévention à ce sujet, en distribuait à son stand info.

© Jérémie Piasecki

Que leurs têtes soient blondes, brunes ou rousses, une chose est sûre, LaSemo à cette année encore été le premier festival de bon nombre d’enfants et laissera sur leurs vacances un gout de magie et de liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.