0 10 3 min 4 mois 703

On y est!
La vingtième édition du festival ESPERANZAH est lancée, préparez vous à vivre 4 journées de fêtes et de découvertes musicales en notre compagnie dans cette magnifique abbaye de Floreffe.

© Sébastien Wine

On débute notre petit tour du monde musical à la maison en accueillant le groupe belge THE BRUMS. Un savant mélange de jazz avant-gardiste et de musique électronique qui fait danser le peuple d’Esperanzah.

© Sébastien Wine

Passionné de musique rap et rock, le jeune rappeur français SOPICO fusionne ses deux passions et nous présente un moment poétique d’un nouveau genre issus de son premier album  » NUAGES « .Les festivaliers se régalent.

© Sébastien Wine

Retour vers la scène FUTURO, où le groupe français de natural trance HIGHLIGHT TRIBE et leur multiples instruments mettent le feu. Avec une énergie communicative, le combo, de cinq musiciens, entre en osmose avec le public dans un show exceptionnel et une aventure musicale hors du commun.

© Sébastien Wine

Côté JARDIN, on enchaîne cette soirée avec CHINESE MAN accompagné du duo marseillais BAJA FRENQUENCIA et des DJs SCRATCH BANDITS CREW et YOUTHSTAR & MISCELLANEOUS. Du rap avant tout, mais aussi du funk, du dub, du raggae ou encore du jazz, le collectif de hip-hop et électro français fait danser les nombreux fêtards jusqu’au bout de la nuit.

© Sébastien Wine

Préparez vous à voyager maintenant avec le trio sud africain PHELIMUNCASI et leur habille mélange de house accompagné de basses lourdes, de percussions et de chants en anglais et en zoulou. Le groupe se déchaîne sur scène pour notre plus grand plaisir, un véritable appel à la fête que vous n’êtes pas prêt d’oublier !

© Sébastien Wine

Pour terminer en beauté cette première journée de concerts, on accueille sur la scène FUTURO la figure emblématique des clubs underground néerlandais DJ MARCELLE. Du haut de ses 60 printemps et portée par un amour brut de la musique, la DJ nous propose un set musical mêlant jungle, dub où encore dance music tiré de son impressionnante collection de vinyles dénichée lors de ses voyages dans le monde entier. C’est donc sur ses beats et ses bangers que les festivaliers termine cette soirée haute en couleurs à ESPERANZAH.

© Sébastien Wine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *