0 10 5 min 1 an 1166
Ils oeuvrent dans l’ombre, tout au long de l’année, pour faire de Trolls et Légendes une véritable épopée fantastique. Mais qui sont-ils ? Nous accordant quelques minutes de leur temps, ils répondent à nos questions !

Une quête de cette envergure relève sûrement de nombreux défis… Mais quels sont-ils ?

Bérangère, pôle littérature.

Pour Bérangère, responsable du pôle littérature : Faire toujours mieux que l’année précédente.

Pour Marilyn, responsable du pôle bande dessinée : Recevoir un auteur bien spécifique chaque année.

Pour Nathalie, responsable communication écrite : Respecter les tous les délais (infographistes, imprimeurs, …)

Pour Guillaume, responsable photo: Être à la hauteur et couvrir l’entièreté du festival pour en faire une vitrine la plus complète possible.

Pour Julien, responsable PMR : Assurer que tout se passe au mieux et soit accessible pour tout le monde.

Pour Jacques, responsable de la salle VIP et de l’expo « Dessin sur nappe » : Être préparé et pouvoir répondre aux différents besoins pour les repas, que tout le monde passe un bon moment.

Pour Jolan, responsable du pôle jeu : Repousser les murs et doubler la surface. 

Pour Pascal, coordinateur général : Arriver à ce que ça fonctionne et que les gens reviennent. Que ça soit satisfaisant non seulement pour les visiteurs mais tout autant pour les invités, artisans et bénévoles.

Jolan, pôle jeu.

Nous avons voulu savoir quelle était leur édition préférée, plusieurs se sont rejoint dans leur avis:

Bérangère et Pascal espèrent toujours que la prochaine sera encore meilleure.

Jolan et Guillaume s’accordent à dire que la première était évidemment la plus inoubliable.

Quant à Jacques, elles sont toutes différentes et ont donc toute une saveur particulière.

Jacques, espace VIP et dessin sur nappe.

Présents dans l’élaboration de cette glorieuse aventure, depuis la toute première, la seconde ou encore l’avant-dernière édition, ils ont tous vécu des moments magiques et mémorables.

Pour Pascal, c’était en 2017 quand il devait raccompagner un groupe à l’aéroport. Après trois nuits blanches (un chef troll ne dort jamais!), il s’est retrouvé, en voiture et sans savoir comment, nez à nez avec l’avion sur la piste d’atterrissage. Loin d’être aussi improbable mais qui doit être tout de même impressionnant à vivre, Guillaume nous confie que ce sont ses premiers pas dans l’organisation qui ont marqué sa mémoire.

Pascal, coordinateur général.

Et au-delà de tout le reste, qu’aiment-ils le plus, qu’est-ce qui donne du sens à leur investissement ?

Certains comme Marilyn et Jolan nous parlent des relations qui se créent, des amitiés qui se tissent. D’autres aiment le festival pour tout ce qu’il est comme Jacques, Nathalie et Guillaume. Pascal, Bérangère et Julien, pour leur part, se réjouissent des retours positifs et de la joie dans les yeux des participants.

Julien, espace PMR.

Mais quelle est, selon eux, LA bonne raison de venir pour cette année?

Les artistes exceptionnels, la programmation concert, la partie jeu (objectivement enoncée par Jolan évidemment), les surprises réservées pour cette 10ème édition, le fait même qu’elle soit si spéciale, le festival dans son ensemble pour ce qu’il est et représente. En résumé et en citant Pascal : « Parce que c’est Troll ! Il n’y a pas de meilleures raisons que celle-là. »

Marilyn, pôle BD.

Et s’ils devaient définir Trolls et Légendes en un seul mot ?

Vous retrouverez dans leur choix l’essence même de ce qui fait depuis 18 ans, et fera désormais chaque année, la réussite d’un rendez-vous devenu immanquable : Relationnel, Paillettes, Bonne Humeur, Fantastique, Féerie, Féerique (oui, on met les deux parce que de la féérie féérique c’est encore mieux) et Joie. Bérangère se limitera à une phrase plutôt : « La fantaisie en un seul lieu. » Finalement ça résume plutôt bien les choses !

Nathalie, communication écrite et Guillaume, responsable photo.

Vous avez encore l’occasion de nous rejoindre pour découvrir tout ce que le festival représente pour vous, comme l’ont dit plusieurs d’entre eux : « L’essayer, c’est l’adopter » !

Article co-écrit par Lewis Mathieu et Aline Vander Osieren

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *