0 00 3 min 1 an 1033

Parce que la musique ne doit jamais attendre, vous avez pu durant vos journées sur le festival vous rendre sous le chapiteau du marché féerique et festoyer comme il se doit avec des musiciens qui n’avaient qu’un seul et même objectif, vous faire passer le meilleur moment possible !

Et Encore par ©Jeremie Piasecki

Ce n’est que le début mais ça commence fort avec ET ENCORE ! Top départ à 11h30 ce samedi avec un groupe du nord de la Belgique qui décide de nous faire taper du pied et voyager tantôt en France, tantôt en Scandinavie. Quelques festivaliers en quête de musique répondent déjà présent et ne manquent pas de les accompagner dans cette aventure musicale.

Les Ménéstrolls par ©Jeremie Piasecki

Alors que doucement, la fin de journée approche, le public est présent en nombre pour assister à la représentation des MÉNÉSTROLLS. Leur musique se veut non seulement être un voyage mais une aventure. Défi réussi pour ces cinq trolls qui ont su faire danser la foule avec leur musique folk avant les concerts de ce soir.

Les Fausses celtiques par ©Jeremie Piasecki

La dernière journée de festival débute avec LES FAUSSES CELTIQUES ! Si nous reconnaissons certains visages, le groupe devra cependant se passer de son flûtiste (pour une raison … délicate quoiqu’un peu drôle). Les joyeux lurons nous emmènent valser dans une galaxie lointaine ou sur des airs marins. Une chose est sûre, le collectif Celt-geek fait l’unanimité !

Erlendis par ©Jeremie Piasecki

Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, autant finir en beauté avec ERLENDIS. Un nom qui devrait vous être familier (on vous en parlait juste ici) mais qui, s’il ne l’est pas se doit d’être découvert. De la justesse mêlée à une belle énergie, les revoir sur scène était un plaisir. Et nous vous (ré)invitons grandement à faire de même !

Skayrish par ©Jeremie Piasecki

Nous n’avons, hélas, pas pu assister aux prestations sur scène de SKAYRISH et HOLLÓÉNEK HUNGARCIA (qui est beaucoup plus agréable à écouter qu’à écrire, croyez-nous). Mais, courant d’un coin à l’autre du festival, nous avons toutefois laissé trainer nos oreilles et ralenti nos pas le temps de les découvrir en déambulation. On ne doute pas une seule seconde que petits et grands trolls du marché ont été, tout comme vos humbles bourlingueurs, conquis !

Article co-écrit par Lewis Mathieu et Aline Vander Osieren

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *