2 00 5 min 1 an 1407

On se retrouve ce samedi pour vous faire vivre cette journée 100% rap de la 18ème édition des Inc’Rock.

L’après-midi débute avec un jeune rookie de la scène du rap français. À tout juste 18 ans, FAVE nous fait découvrir avec aisance son rap tout en ego trip. Les festivaliers sont conquis par l’énergie du rappeur et pogote à la moindre occasion !

© Sébastien Wine

On reste sur la scène principale pour le show de LARRY. Et quel show ! Des textes sombre posés à la perfection sur des prods lourdes. Le jeune rappeur était en feu tout comme le public au moment où il décide de prendre un bain de foule.

© Sébastien Wine

On vous avait parlé de découvertes dans le petit teaser du festival. Direction la MIC CONTROLLER STAGE pour faire la découverte de MIA LENA. La jeune artiste émergente de la scène rap bruxelloise qui sort un EP très prochainement séduit le public d’Incourt avec son énergie et sa voix soul.

© Sébastien Wine

De retour sur la grande scène avec le rappeur KERCHAK et sa cagoule qu’il ne quitte jamais ! De bonnes basses lourdes, une rythmique très dansante façon jersey club, le cocktail est parfait pour faire bouger et sauter les festivaliers.

© Sébastien Wine

Au tour de OG GOLD de prendre possession de la mic controller stage. Le jeune rappeur originaire de Bruxelles rappe son vécu à la perfection et régale le public qui le découvre.

© Sébastien Wine

CABALLERO ET JEANJASS, le célèbre duo de rappeur belge était présent sur la grande scène pour notre plus grand plaisir et celui de leurs fans ! Le duo nous offre un show d’exception comme à leur habitude.

© Sébastien Wine

Au tour de NEPHTYS, chanteuse et rappeuse made in Bruxelles de nous faire découvrir son univers sur la MIC CONTROLLER STAGE. Coiffée d’une longue tresse, la rappeuse mélange la soul et le hip hop alternant le français et l’anglais. Le public est sous le charme !

© Sébastien Wine

Nous restons du côté de la mic controller stage ou nous nous apprêtons à découvrir le grand gagnant du concours mic controller organisé pour l’occasion ! Le bruxellois WEL’DONE et son crew obleague débarque sur scène avec énergie pour mettre le feu ! Mission réussie pour le jeune rappeur, les festivaliers sont conquis. Une chose est sûre, on n’a pas fini d’entendre parler Wel’done et de son équipe !

© Sébastien Wine

RK prend d’assaut la scène principale. Le rappeur français nous offre un show énergisant. Un flow fluide, des refrains qui rentrent facilement en tête, la nouvelle génération de festivaliers chantent et dansent sur les titres du rappeur.

© Sébastien Wine

Sur la mic controller stage, on accueillait BART COBAIN. Le plus ricain des rappeurs bruxellois nous a offert un show tout en puissance digne des US. Un savant mélange de rap west coast et de Rock grunge qui a mis le feu au public !

© Sébastien Wine

NIRO, le taulier du rap français débarquait à son tour sur la grande scène. Son rap puissant et sa voix rocailleuse a régalé le public qui chantent les titres du rappeur les uns après les autres.

© Sébastien Wine

NAZA, le gros bébé du rap français était présent à Incourt pour nous faire bouger et danser ! Un flow rafraichissant au rythmes chaloupés accompagnée d’une vibe sucrée et de mélodie dansante. La recette parfaite pour clôturer comme il se doit cette deuxième soirée de concert à l’Inc’Rock!

© Sébastien Wine

2 thoughts on “100% Rap à l’Inc’Rock Festival

  1. J’y étais le dimanche, j’ai trouvé le son épouvantable, surtout pour Suarez.
    In’rock… Et du Rap.
    Enfin, ce fut quand-même un chouette moment, Trois Cafés Gourmands au top, avec un moins mauvais son.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *