0 00 7 min 9 mois 1082

De retour aux Francofolies de Spa pour la suite d’un week-end à la programmation exceptionnelle!

Mais avant de vous parler des concerts, nous avons souhaité mettre en avant les efforts effectués par l’organisation pour rendre le site accessible aux personnes à mobilité réduite. Certes cela devrait être une généralité en festival, mais ce n’est toujours pas le cas…

Les Francofolies de Spa sont, probablement, l’un des meilleurs élèves en la matière! Avec des facilités d’accès aux différentes scènes, des toilettes adaptées et des places réservées afin d’assister aux différents concerts et ce dans les meilleures conditions. Lors de certaines représentations, une traduction en langage des signes sera même proposée aux personnes souffrant de déficiences auditives… Bravo les Francos! 

Une petite « Folie québécoise »…

Les Francos de Spa, c’est aussi une tradition de découvertes…Et Emile Bilodeau est un de ces talents venu du grand nord afin de titiller notre subconscient! Sa sensibilité politique et écologique font de lui un « robin des bois » des temps modernes, comme il aime se décrire. Généreux et jovial, Emile ne se débine pourtant pas lorsqu’il s’agit de critiquer « Hommes en costard » ou « fanas du N.R.A ». Sur la scène Spa Reine, Il s’est donné à fond afin d’entamer cette journée en fanfare. Et cela à fait mouche tant nous, petits belges ,sommes réceptifs à toutes bonnes ondes positives! 

Une autre preuve de son altruisme, Emile Bilodeau effectua un showcase gratuit au « Piétonnier des découvertes » le lendemain… 

Saskia, La Zarra et Yellowstraps avaient, ensuite, pour mission d’enchainer sur ce dernier et faire festoyer, toute la journée, le public de cette scène Spa Reine

Sur la scène Proximus, Judith Kiddo a remplacé Ada Oda! Ovni musical actif depuis 2019, l’artiste bruxelloise ne laisse pas indifférent. Partout où elle se produit sa musique synthwave fait des émules. Elle se produisait, ici, pour ses premières Francos, nul doute qu’on la retrouvera prochainement un peu plus haut dans l’affiche! 

Elle était suivie par Ridsa et de ses rythmes latino et du DJ bruxellois Todiefor, repéré, il a quelques années par son single Signals (avec Roméo Elvis en feat) et ses nombreuses collaborations avec, notamment, Orelsan, Lorenzo et bien d’autres… 

Si nous vous parlions de Roméo Elvis, c’est que pour cette fête nationale, il était présent sur la scène Pierre Rapsat et bien déterminé à foutre le « daWa » comme il sait si bien le faire! Il faut dire que le public était plutôt acquis à la cause sur une Place Royale entièrement dédiée au Rap ce soir là…

Roméo, hôte du jour, chez lui en compagnie de Peet qui, pour sa part, eu l’honneur de performer sous notre mythique « Drache Nationale« !  

Soprano: Un voyage interstellaire…

Venu, pour l’occasion, en navette spatiale afin de chasser les étoiles, le rappeur français ne fait pas défaut à sa réputation de « faiseur d’ambiance ». Clown, Roule, Coach, En feu, tous ses tubes y sont passés! Alors certes, pour les puristes, il est bien loin le temps de PSY4 et des ses sons plus underground, mais il y a des reconversions qui ont du bon tant les sourires étaient nombreux sur le visage du public en cette fin de soirée… Voilà ce que l’on appelle avoir des étoiles plein les yeux!

Et ça continue encore et encore…

Lors de la journée samedi, ce sont  Mentissa, Loic Nottet, Fugu Mango, ML, Rive et Pierre De Maere, la révélation de l’année 2022 qui représentaient les couleurs « Noir-Jaune-Rouge » dans le Parc de 7heures, mais nous n’avons malheureusement pu assister à leurs concerts et sommes arrivés en soirée tout juste pour Pomme… 

Pomme, un régal

Nous avions déjà eu la chance de croiser la jeune française en 2021, avions été sous le charme et avions déjà tout dit du bien que l’on pensait de cette artiste. Alors qu’en fut-il de cette nouvelle rencontre sur la scène Proximus des Francos… 

Et bien, Pomme a mûri… Son spectacle a grandi et elle est, désormais, accompagnée d’un décor aux 70 champignons lumineux en accord avec la douce poésie de ses chansons. Ses titres ,qu’elle revisite, parfois de façon électriques, organiques ou synthétiques, parviennent toujours à toucher leurs cibles: nos âmes! S’il est vrai que ses paroles évoquent souvent  « le grand passage », sachez que pour chanter celui-ci, il faut se sentir irréssitiblement vivant! 

Sur la scène Pierre Rapsat, BigFlo & Oli se sont chargés de faire trembler la Place Royale… Il faut dire que dans le « Rap Game », ces derniers n’ont rien à envier aux Grands-Maitres d’outre-Atlantique tant leur flow est puissant. Même le « Godzilla » Eminen fut battu par la rapidité du phrasé du duo toulousain. Aussi, fait important, les deux frères sont capables d’évoluer sur deux fronts: mainstream et underground… 

De plus, le show visuel proposé était haut de vol, parfois en noir et blanc, parfois débordant de couleurs!… Qu’il doit être compliqué pour un VJ d’accorder les sous titres des paroles au bagout de Flo et Oli. Du très lourd!

Deluxe clôtura cette journée du samedi dans une ambiance survoltée et quelque peu déjantée. Le band français à la moustache débordait d’énergie et mis « le feu » à cette nouvelle galerie Leopold II dans un style Groovy, Funk, Hip-Hop et Jazz … De la bonne fusion comme on l’aime.

Il nous restera à vous parler de la journée du dimanche, des résultats des Franc’off et de l’ambiance, toujours cette ambiance!… Restez connectés!

Crédits Photos: Francofolies de Spa

Site Web: https://m.francofolies.be/

Insta: https://www.instagram.com/francosdespa/?hl=fr

Facebook: https://www.facebook.com/francosdespa/?locale=fr_FR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *