0 00 3 min 6 mois 2652

Hello la famille ! Le 2 septembre, on s’est retrouvé un petit peu par hasard devant l’Eden à Charleroi pour la 5ᵉ édition du ManiFest. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore, c’est l’événement désormais incontournable de la culture hip-hop de la région. Créé par et pour des jeunes avec au programme : des concerts, bien sûr, mais pas que… On vous emmène découvrir en images le cœur du festival !

© Sébastien Wine

Créativité, technique et passion voilà les mots-clés pour décrire les battles de breakdance. En solo ou en groupe, les danseurs nous ont transmis des émotions puissantes à travers leurs mouvements. Le public était captivé, profitant de la bonne vibe.

© Sébastien Wine

Le ManiFest, ça se passe aussi à l’extérieur de l’Eden sur l’esplanade où on pouvait s’essayer au skate et à la trottinette sur le skatepark ou encore prendre une leçon de parkour.

© Sébastien Wine

On vous avoue avoir passé notre tour pour ces activités, nous avons préféré jeter un coup d’oeil à la petite exposition prévue pour cette occasion.

© Sébastien Wine

Les concerts ont débuté sur le coup de 18h avec des artistes de la région comme Pezzo, Switch, Melfiano, Fakir ou encore Oscar, l’Hexaler et le duo Rogue Wave (champion du monde de beatbox rien que ça !). Ils ont mis le feu sur la scène de l’Eden avant d’accueillir les deux têtes d’affiche de la soirée.

© Sébastien Wine

LPEE le rappeur parisien débarque sur la scène fort de ses 10 années d’expérience dans le rap que ce soit en solo ou avec son groupe LTF (LesTontonsFlingueurs). Ses textes techniques et précis, que beaucoup ont découverts avec le programme Nouvelle école sur Netflix, ont ravis tous les amateurs !

© Sébastien Wine

On ne le présente plus dans le milieu du rap français. SADEK arrive sur la scène comme à la maison et nous prouve qu’il est un GOAT de la punchline. Le public de l’Eden a passé un pure moment exclusif avec le rappeur français.

© Sébastien Wine

La soirée se termine et nous ne pouvons que vous conseiller de venir découvrir le milieu du hip-hop l’année prochaine au Manifest 6e édition. En tout cas nous, on sera présent !

Mention spéciale aux organisateurs du festival Noam et Naquim , deux frères qui se démènent pour la culture urbaine dans le pays noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *