0 00 5 min 3 semaines 106

Nous avons, lors du Ronquières Festival, eu le plaisir de voir monter sur scène un groupe dont nous espérons entendre de plus en plus parler ces prochaines années : MOONSTONE ! Leur premier album sort aujourd’hui et quoi de mieux pour vous donner envie de le découvrir que de vous partager notre rencontre, en catimini, avec ces 5 jeunes gens plein de talent.

© Jérémie Piasecki

Vous avez la surprise de gagner votre accès au festival en même temps que l’Envol des Cités. Vous descendez de scène, vos impressions ?

«  C’était magique, incroyable, fantastique, euphorique. On a pas les mots, tellement ça a dépassé toutes nos attentes. C’était vraiment un moment hors du temps. Si on pouvait recommencer là, maintenant, on le ferait. « 

Il faudrait qu’on aille s’arranger avec le groupe présent sur scène mais on va revenir à nos questions pour éviter d’avoir des problèmes ! Pourquoi avoir choisi « MOONSTONE » ?

 » Parce que Rolling était déjà pris… En fait, c’est pas une anecdote folle, c’est juste qu’au tout début de la formation, on avait un concert et pas encore de nom. On avait une liste avec plein d’idée et on a choisi la moins nulle. On ne l’a pas changer par après et c’est ainsi que MoonStone est arrivé à Ronquières. « 

© Jérémie Piasecki

Et votre rêve ultime ? Si vous pouviez jouer n’importe où en un claquement de doigt?

« Wrechter », « Glastonbury« , « Retourner à La Louvière et jouer devant 80 000 personnes là-bas« 

Votre premier album sort le 07/09, qu’est-ce que ça vous fait?

« Beaucoup de fierté, c’est un accomplissement »

« Un soulagement aussi parce qu’on avait fait un financement en 2019 et avec le confinement tout avait été arrêté. Maintenant que c’est terminé, que c’est fait, c’est rassurant. ça fait du bien. »

L’information vient de tomber sur vos réseaux, on a le nom de ce fameux album : »MIRROR ». Un mirroir donc mais pour refléter quoi? Ce que vous êtes ou ce que vous souhaitez devenir?

« Les deux! » « On voulait un nom qui nous relie à ce qu’on propose. On avait pensé a un éponyme mais on ne trouvait pas ça assez percutant. On voulait qu’il y ai un lien entre chaque morceaux mais l’album n’a pas été écrit comme ça. Donc on a fait en sorte que chaque morceau ai un lien mais avec nous. Mirror c’est le reflet, c’est nous. »

© Jeremie Piasecki

Vous avez une super fan-base. On l’a encore vu aujourd’hui devant la scène. Un petit quelque chose à leur dire?

«  MERCI ! Merci infiniment ! C’est grâce à eux qu’on vit des moments comme ceux-ci. Sans eux, il n’y aurait aucun intérêt à faire ce que l’on fait. C’est génial qu’ils continuent à nous soutenir, c’est vraiment une force. Ce sont des repères pour nous, des visages familiers ça nous rassure. » « Qu’ils soient autant à être venus nous soutenir, c’est incroyable. »

Et, dernière question de toutes nos interviews, si vous deviez-vous définir un seul mot? On vous laisse en choisir un chacun, juste pour être sympa.

« Et bien, incroyable! C’est vraiment ce qu’on retient de tout ça »

« Famille. Parce que même si à la base on était des potes, on est devenu beaucoup plus que ça. »

« Ambitieux. »

« Opportunité »

« Rêve »

Cinq mots qui confirment ce que l’on avait déjà pu observer sur scène : chacun des membres de MoonStone se complète et forme un tout !

© Jeremie Piasecki

Ce moment [EN CATIMINI] s’arrête ici mais on continue de garder un œil sur ce groupe plus que prometteur ! En attendant, on vous laisse vous procurer « Mirror », disponible dès aujourd’hui, et on vous invite vivement vous rendre à la release de l’album, toutes les infos sont ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.